Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 16:54
Repenser la règlementation sur les OGM de zéro

European GMO regulation needs to be rethought from scratch

My article in The Parliament Magazine

 

 

VERSION FR

La réglementation européenne sur les OGM doit être repensée de zéro

Pour citer la Commission européenne, « Cette législation spécifique [sur les OGM] poursuit deux principaux objectifs :

-protéger la santé humaine et l'environnement,

-et assurer la libre circulation de produits génétiquement modifiés sûrs dans l'Union européenne ».

Beaucoup, y compris moi-même, ont montré que toutes les données scientifiques crédibles confirment que les OGM autorisés sont en effet sûrs pour la santé et l’environnement. Cependant, une défaillance majeure de la réglementation actuelle est qu'elle a quasiment tué la biotechnologie agricole en Europe.

 

La raison: même si l'amélioration des plantes peut créer diverses variétés, la réglementation a créé un objet juridique unique appelé «OGM», facile à diaboliser sans avoir à préciser quelle est l’utilisation de cet objet que l’on conteste. Tout se vaut, mais personne ne sait vraiment ce qu'est un OGM !

 

Quelle que soit la classification réglementaire des nouvelles technologies de sélection des plantes (NBT, new plant breeding techniques), si elle repose sur l'interprétation sémantique de la définition des OGM conformément à la directive actuelle, la même cause produira les mêmes effets. Si considérées comme un «OGM», les NBT sont tuées à bout portant. Si exemptées, elles seront vilipendées comme étant des «OGM cachés» et tuées à petit feu.

 

Les agrobiotechnologies ne sont pas un mode de production agricole. Elles sont un moyen d'accroître la biodiversité des caractères génétiques. Ce qui est important est ce qui est fait avec un produit, et non la façon dont le produit a été obtenu. La seule approche raisonnable serait un règlement basé sur le produit. À savoir, tous les nouveaux caractères, indépendamment de la façon dont ils ont été obtenus, s’ils appartiennent à la même classe technique, ils devraient être soumis au même examen technique. L'évaluation des risques doit être effectuée d'une manière rigoureusement scientifique, proportionnellement aux risques réels, en évitant les surcharges idéologiques comme cela est le cas actuellement.

 

La biotechnologie a un besoin urgent d'être reconsidérée dans la réalité et nécessite une exfiltration des luttes politiques. Les scientifiques (y compris ceux de l’EFSA) doivent être protégés contre l'intimidation, les intrusions dans les laboratoires, le vandalisme d'expériences et la violence contre des personnes, comme cela a trop été le cas.

 

Repenser la règlementation sur les OGM de zéro

Read also on Euractiv:

Decades-old GMO regulation unfit for 21st century, by K. Ammann & M. Kuntz:

Version française
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Kuntz - dans Editos
commenter cet article

commentaires