Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 11:17
Scientists should oppose the drive of postmodern ideology.  Marcel Kuntz, Trends in Biotechnology (2016)

Scientists should oppose the drive of postmodern ideology. Marcel Kuntz, Trends in Biotechnology (2016)

New publication / Nouvelle publication (résume en FR ci-dessous)

Abstract

The National Academies of Sciences (USA) recently published a report entitled “Gene Drive on the Horizon” whose subtitle is « Advancing Science, Navigating Uncertainty, and Aligning Research with Public Values ».  My publication discusses the “Aligning Research with Public Values”, the topic of public engagement, and the ideological shift towards postmodernism of this report (it is no longer the society which should listen to science, but science which should align with “public values”).

Postmodernism is an ideology whose aim is to deconstruct Enlightenment values. Implicitly, postmodernism considers that scientists cannot be trusted and that their research has to be subject to a democratic process. However, science is not a matter of democracy; it is about the application of a method.

My paper also presents failed postmodern experiments (regrettably not cited in the NAS report) and argues that the foundations of the scientific enterprise is threatened by this ideology.

 

RESUME EN FRANCAIS

Préserver la science de l'idéologie postmoderne

La publication analyse, dans une perspective d'histoire des sciences, le rapport publié sous l'égide de la National Academies of Sciences (USA) et intitulé « Gene Drive on the Horizon ». Notamment son sous-titre « Advancing Science, Navigating Uncertainty, and Aligning Research with Public Values » et plus précisément  l'injonction morale - typiquement postmoderne - de « participation du public » et même d'aligner la science avec les « valeurs du public ».

 

Contexte

Les Académies nationales des sciences, d'ingénierie et de médecine (NAS) des États-Unis ont récemment publié un rapport sur le « forçage génétique » ("gene drive") qui est opportun dans le contexte de l'évolution récente des technologies d'édition (réécriture) de gènes.

Si la transgénèse peut (au niveau moléculaire) être comparée à une greffe d'organe, l'édition de gènes serait l'équivalent d'une microchirurgie (grâce à des ciseaux moléculaires), tandis que le « forçage génétique » est la possibilité (encore théorique) de laisser se propager dans une population lesdits ciseaux qui, s'ils coupent un gène important, pourrait permettre de contrôler la propagation de cette population (par exemple de moustiques).

A côté des aspects scientifiques, techniques ou encore éthiques, le rapport manie des concepts bien plus flous, tel que le « public engagement » ou les « valeurs du public ».

 

Critiques du « public engagement »

Le rapport fluctue de façon ambiguë dans sa définition de ce que le « public engagement » signifie. Il peut s'entendre, pour les scientifiques, d'être ouvert au dialogue, ou comme « la participation du public » (tout dépend alors de qui est le « public » et à quoi il participe) ou encore comme « la reconnaissance de la contribution de la compréhension locale à la pratique de la science » (tout dépend de ce que l'on entend par « compréhension locale »).

 

Le rapport distingue ainsi :

-les « Communautés », c'est-à-dire les gens qui vivent près d'un potentiel lieu d'expérimentation qui peut les impacter. Il est donc éthiquement important d'obtenir leur consentement. 

-les « Parties-prenantes » définies comme ayant un « intérêt professionnel ou personnel suffisant pour justifier l'engagement ». Cela est plus problématique, car il s'agit ainsi de lobbies organisés, dont font partie les organisations d'activistes.

-les « Publics » stricto sensu, qui  n'ont « pas de connexion directe à un projet [...], mais ont néanmoins intérêts, préoccupations, espoirs, craintes et les valeurs qui peuvent contribuer à la prise de décision démocratique ».

Nous sommes ici typiquement dans les positions d'une chapelle de sociologie des sciences qui habille de considérations « démocratiques » la volonté de contrôle de la science. Si l'action des pouvoirs publics relèvent de la démocratie, la science n'est pas affaire de démocratie. La science consiste en l'application d'une méthode.

 

Si on garde en mémoire ces définitions des « parties-prenantes » et des « publics », la recommandation 7-1 du rapport (« la recherche doit prévoir d'inclure un plan d'engagement réfléchi [...] tout au long du processus de recherche ») devient très inquiétante (Lire).

 

Critiques de l'alignement de la science avec les « valeurs du public »

L'« alignement de la recherche avec des valeurs publiques » est non seulement problématique car elle limite potentiellement la liberté académique et à cause de son relativisme intrinsèque. Mais cet « alignement » illustre un changement idéologique clair, en rupture avec les valeurs des Lumières. Alors qu'il y a encore peu, les institutions scientifiques défendaient l'idée que la société a tout intérêt à écouter les scientifiques, aujourd'hui les scientifiques devraient « s'aligner » sur des « valeurs » en vogue dans la société.

 

Conclusions

Pourquoi l'idéologie postmoderne est une menace pour la science a été difficile à saisir, y compris pour les scientifiques, car elle est souvent confondue avec des valeurs de respect et de démocratie.

En fait, l'idéologie postmoderne déconstruit les bases mêmes sur lesquels la science a été fondée

Published by Marcel Kuntz - dans Documents
commenter cet article
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 16:27
Editing EU legislation to fit plant genome editing

New publication

Editing EU legislation to fit plant genome editing. EMBO Reports, online Sept. 14th, 2016

by

Agnès Ricroch, AgroParisTech, Génétique évolutive et amélioration des plantes et Univ. Paris-Sud, Collège d'Études Interdisciplinaires, Université Paris-Saclay, France

Klaus Ammann, Université de Berne, Suisse

Marcel Kuntz, Laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale. UMR 5168 CNRS- CEA- INRA- Université Grenoble-Alpes, Grenoble, France

Full text here

 

Abstract in English below

Zusammenfassung in deutscher Sprache hier unter verfügbar

 

Résumé en Français

Biotechnologies : Modifier la législation de l'UE pour l'adapter à l'édition (ou réécriture) des génomes

Un changement de paradigme indispensable pour sortir des blocages européens

 

Les problèmes de la réglementation européenne

La réglementation européenne en matière de biotechnologie est basée sur le procédé technique d'amélioration génétique d'un organisme (variété végétale par exemple), plutôt que sur les propriétés de l'organisme lui-même (le phénotype). De plus, une seule technique est concernée : la transgénèse.

Notre publication montre que cette réglementation déconnectée des réalités a joué un rôle majeur dans le blocage des « OGM » (organismes génétiquement modifiés), alors que tel n'était pas son but initial, et qu'elle est aujourd’hui obsolète.

 

Pourquoi les nouvelles biotechnologies vont subir le même sort

L'Union Européenne (UE) s'est politiquement enfoncée dans son principe de précaution mal interprété et est incapable d'aborder positivement la question des nouvelles biotechnologies (édition ou réécriture du génome) et le génie génétique en général.

Notre publication résume le débat en cours dans l'UE si de nouvelles variétés végétales produites par ces technologies d'édition du génome sont ou non des « OGM ». Devant le constat que, si la référence reste la réglementation obsolète sur les « OGM », le blocage va persister, nous faisons un certain nombre de propositions pour une nouvelle approche de la réglementation des biotechnologies végétales.

 

Evaluer les risques réels

Pour éviter toute discrimination, toutes les techniques modernes de sélection des plantes, y compris la sélection assistée par marqueurs, devraient entrer dans l'évaluation des risques à partir de la même ligne de départ.

Nous proposons une méthode opérationnelle simple, qui se concentre sur le phénotype d'une nouvelle variété au lieu de la méthode utilisée pour la générer. Notre proposition implique un système flexible et évolutif, capable de s'adapter à l'évolution rapide des nouvelles technologies telles que celles de l'édition du génome.

Ce système devra évaluer les risques réels et non pas surévaluer les risques perçus des variétés qui sont tombées dans le cadre réglementaire des « OGM ».

 

Récuser les dichotomies du débat actuel

Tout d'abord, déclarer de nouvelles méthodes d'édition du génome comme hautement efficaces, tout en proposant des dérogations à la réglementation des « OGM » sur la base que l'ADN créé aura pu l'être naturellement. Puis, celle qui consiste à vouloir exonérer de réglementation une biotechnologie nouvelle, alors qu'une technologie plus ancienne (comme la transgénèse) - dont tous les risques sont caractérisés - aurait encore à porter un lourd fardeau réglementaire.

 

Des actions des politiques sont attendues

Plutôt que de reculer toujours et encore sur le dossier des biotechnologies, face à la méfiance des citoyens, les pouvoirs publics devraient utiliser en amont une procédure démocratique pour établir le niveau de risque tolérable par la société au sens large. Procédure qui devrait porter sur des objectifs généraux (par exemple que voulons-nous protéger ?), faciles à comprendre pour tous les non-experts, et non pas sur des concepts déconnectés des faits, comme celui des « OGM ».

 

En aval, notre proposition inclut un rôle opérationnel dans l'évaluation de risques tenu par les agriculteurs eux-mêmes, en collaboration avec des instituts techniques et scientifiques.

 

*******

Summary. EN version

 

The problems with the EU regulation

The EU biotech regulation is based on the technical process used to genetically improve an organism (plant varieties for example) rather than on the properties of the organism (the phenotype). Furthermore, transgenesis is the only technique targeted.

Our publication shows that this regulation - disconnected from reality - played a major role in blocking the development of "GMOs" (genetically modified organisms), while this was not its original purpose, and that it is now obsolete.

 

Why new biotechnologies will be facing the same problems

Europe is politically locked in its misinterpreted Precautionary Principle and is unable to positively address the issue of new techniques (such as genome editing) and genetic engineering in general.

Our publication summarizes the current debate in the EU whether new varieties produced by these editing technologies are or not "GMOs". Considering that if this outdated EU Directive on "GMOs" remains the reference the deadlock will persist, we propose several ideas for a new approach to regulating plant biotechnology.

 

Assess real risks

In order to prevent discrimination between techniques, all modern plant breeding techniques, including marker-assisted selection, should enter the risk assessment from the same starting line. We propose a simple and operational method, which focuses on the phenotype of a new variety instead of the method used to generate it. Our proposal involves a flexible and scalable system that is capable of adapting to the rapid evolution of new technologies such as genome editing. This system will need to assess actual risks and not overestimate perceived risks of new varieties simply because they fall into the EU "GMO" regulatory framework.

 

Rejecting the dichotomies of the current debate

First, declaring new genome editing methods as highly efficient while proposing exemptions from the EU “GMOs” regulation for the reason that the DNA could have been created naturally. Secondly, proposing to exonerate a new biotechnology (genome editing) from regulation, while an older technology (namely transgenesis) with fully characterized risks would still carry a heavy regulatory burden.

 

Political actions are required

Moreover, when facing the distrust of citizens, rather than retreating again and again on the biotechnology issue, political authorities should use a democratic procedure to establish the level of risk that is tolerable by society at-large. This procedure should address general objectives (e.g. what are the assets to protect?), which are easy to understand for all non-experts, and not concepts disconnected from facts, such as "GMOs".

 

At a further downstream level, our proposal includes an operational role in risk assessment for farmers themselves, in collaboration with technical and scientific institutes.

 

******

Zusammenfassung in deutscher Sprache

 

Probleme mit der EU-Regulierung

Die EU Biotech-Regulierung basiert auf dem technischen Prozess der genetischen Verbesserung eines Organismus (Kulturpflanzen z. B.), nicht so sehr auf den Eigenschaften der Organismen (dem Phänotyp). Dazu kommt, dass nur gerade die Transgenese betroffen ist.

Unsere Publikation demonstriert, dass diese Regulierung – losgelöst von der Realität – eine entscheidende Rolle gespielt hat beim Blockieren der «GMOs» (gentechnisch veränderte Organismen), was nicht die ursprüngliche Absicht der Gesetzgeber war, und die heute veraltet ist.

 

Biotechnologie vermeiden bringt letztlich keine Reduktion der Probleme.

Europa ist politisch blockiert mit dem falsch verstandenen Vorsorge-Prinzip und ist unfähig, die Herausforderung neuer Technologien (wie das Gene-Editing), und allgemein auch die Gentechnologie positiv zu sehen.

Unsere Publikation fasst die gegenwärtige Gentech-Debatte in der EU zusammen, ob nun die neuen Gen-Editier-Methoden GMOs oder eben keine GMOs sind. Berücksichtigt man allein die veraltete EU-Direktive zu GMOs, wird diese Patt-Situation weiterbestehen, weshalb wir einige neue Ideen zur Regulierung der Pflanzen-Biotechnologie vorschlagen.

 

Analyse der Risiko-Realität

Um eine Diskriminierung zwischen den einzelnen Technologien zu vermeiden, sollten alle modernen Pflanzenzucht-Verfahren in der Risikoanalyse berücksichtigt werden, die marker-unterstützte Zucht miteingeschlossen. Wir schlagen eine einfache und machbare Methode vor, die auf den Phänotyp einer neuen Varietät basiert, anstelle des Fokussierens auf eine Züchtungs-Methode. Unser Vorschlag beinhaltet eine flexibles und skalierbares Prüfsystem, das auch fähig ist, sich der raschen Entwicklung von neuen Zuchtmethoden wie dem Gene-Editing anzupassen. Dieses System muss die realen Risiken und nicht die überbewerteten möglichen Risiken von neuen Varietäten berücksichtigen, und soll sich nicht am veralteten Schema der bisherigen EU-Regulierung orientieren.

 

Die Dichotomie der bisherigen Debatte muss zurückgewiesen werden.

Erstens: die neuen Gen-Editier-Methoden, so effizient sie auch sind, können nicht einfach mit dem fragwürdigen Argument von der Regulierung ausgeschlossen werden, weil die so verschobene DNS auch natürlicherweise vorkommen kann.

Zweitens kann es nicht sein, dass die neuen Gene Editing-Methoden von der EU-Regulierung ausgeschlossen werden, während ältere Methoden wie die Transgenese weiterhin mit hohen Regulierungshürden belegt werden, auch dann, wenn ihre Risiken längst gründlich erforscht sind.

 

Die Politik ist gefordert

Auch sollte die Politik nicht vor dem Misstrauen des Publikums immer mehr zurückweichen, vielmehr sollten die politischen Autoritäten einen demokratischen Prozess etablieren, der die Höhe der Risiken bestimmt, die durch die Gesellschaft toleriert werden können.

Diese Prozeduren sollten allgemeine Zielsetzungen verfolgen (z.B. Abwägen von Vor- und Nachteilen neuer Sorten), die allgemeinverständlich auch für Nicht-Experten sein sollten und sich nicht Konzepten wie GMOs orientieren, die nach keinen klaren Kriterien definiert werden können.

Des Weiteren orientiert sich unser neues nachgelagertes Risiko-Analyse-Modell auch an der Erfahrung von Landwirten, immer in Zusammenarbeit mit Technik und Wissenschaft.

Published by Marcel Kuntz - dans Documents
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 15:50
Impact des plantes génétiquement modifiées sur l’environnement

Un dossier du VIB, institut de recherche belge

 

Ce dossier constitue le second volet d’une série en deux parties consacrée à la sécurité des plantes génétiquement modifiées (OGM). Le premier volet, à savoir le dossier de référence « La sécurité alimentaire des plantes génétiquement modifiées », a déjà été publié. Quant au présent dossier, il dresse un état des lieux de l’impact des cultures OGM sur l’environnement.

 

Toute activité agricole, y compris la culture d’une plante donnée, a une incidence sur l’environnement. Les schémas de culture déterminent les espèces de mauvaises herbes et d’insectes qui envahissent les champs, les machines agricoles compressent le sol, consomment du carburant et rejettent du CO2, tandis que les engrais et pesticides appliqués de manière excessive peuvent subsister dans et sur le sol. Une plante produisant une grande quantité de pollen et de nectar attirera des pollinisateurs tels que les abeilles, alors qu’une autre plante aura tendance à proliférer et à étouffer la végétation locale. L’abandon de la culture de l’avoine au profit de celle de maïs produit par exemple un impact sur l’environnement.

 

En outre, chaque propriété d’une plante (comme sa résistance aux insectes) peut également affecter l’environnement. Il est possible d’obtenir de nouvelles propriétés en appliquant des méthodes de sélection végétale qui font appel soit aux techniques les plus traditionnelles, comme le croisement, soit à la modification génétique, soit encore à de toutes nouvelles méthodes exerçant une action plus ciblée encore dans l’ADN des plantes. Toutefois, l’impact environnemental d’une plante, qu’elle soit génétiquement modifiée ou non, ou d’une propriété de la plante obtenue ou non au moyen de la technologie OGM, dépend en première instance de la plante ou de la propriété proprement dite et pas de la technologie qui a servi à son élaboration.

 

En ce qui concerne les plantes OGM, quatre propriétés importantes sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Certaines propriétés telles que la résistance aux virus, aux insectes et à la sécheresse visent à atténuer l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement. D’autres propriétés, comme la résistance aux herbicides, ont été introduites principalement dans le but d’améliorer l’efficacité de la production alimentaire. En d’autres termes, ces propriétés ne sont pas toutes de nature à promouvoir une agriculture respectueuse de l’environnement.

 

Cependant, et contrairement aux nouvelles alarmantes relayées par les médias, les chiffres de l’impact environnemental des plantes OGM donnent un éclairage différent. Globalement, la culture de plantes OGM a apporté un avantage environnemental considérable au cours des dix-huit dernières années. Les plantes OGM résistantes aux insectes ont réduit l’utilisation des insecticides à hauteur de 230 millions de kilogrammes. Au service de l’agriculture sans labour, les plantes tolérantes aux herbicides ont permis de diminuer la consommation de carburant et les émissions de CO2 respectivement de 6,3 milliards de litres et de 16,8 millions de tonnes. Toutes plantes OGM confondues, l’avantage environnemental peut être chiffré à 37 %.

 

Ce dossier entend mettre fin au débat polarisé autour de l’impact des plantes OGM sur l’environnement et offrir une réponse nuancée aux nombreuses préoccupations que suscitent ces plantes. Par définition, la culture de plantes est une situation contre nature qui a une incidence négative sur l’environnement. La technique de la sélection végétale permet de développer des plantes qui atténuent ces effets. L’impact – positif ou négatif – dépend de la propriété de la plante et de la méthode de culture, mais non de la technique d’amélioration mise en œuvre.

 

Lire le dossier dans son intégralité ici

 

Lire aussi : OGM : quels impacts sur la Biodiversité ?

La sécurité sanitaire des aliments dérivés de plantes génétiquement modifiées

Published by VIB - dans Documents
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 10:55

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 246. 4 aout 2016

**********************************************************************
Pour vous abonner, inscrivez-vous gratuitement ici :
https://listes.ujf-grenoble.fr/sympa/info/lettreinfopgm

Sommaire

1. Dans le monde

2. Avancées biotechnologiques

3. Evaluations scientifiques

4. Du coté des activistes et de leurs critiques

5. Divers

 

1. Dans le monde

------------------

ETATS-UNIS 

------------------

Le CONGRES ADOPTE des REGLES d'ETIQUETAGE des OGM

La Chambre des Représentants des États-Unis a adopté une loi fédérale imposant l'étiquetage des aliments issus d'OGM, tout en laissant aux entreprises l'option d'utiliser un langage direct, des codes numériques ou un symbole. Cette loi doit éviter des lois Etat par Etat et remplacera la loi relative à l'étiquetage entrée en vigueur en juillet dans le Vermont :

http://www.merid.org/Content/News_Services/Food_Security_and_AgBiotech_News/Articles/2016/Jul/14/GMO.aspx

http://www.sciencemag.org/news/2016/07/us-senate-passes-gm-food-labeling-bill

Le texte de loi :

http://www.agriculture.senate.gov/imo/media/doc/Ag%20biotech%20compromise%20proposal.pdf

Les industriels sont satisfaits car cette loi évite le chaos annoncé, mais des critiques se font entendre : « il ne s'agit pas transparence ou de droit de savoir pour les consommateurs, ce que les opposants aux biotechnologies prétendent,  mais il est question de pouvoir: pouvoir politique et pouvoir de marché ».

https://www.geneticliteracyproject.org/2016/07/17/pro-gmo-advocates-capitulate-support-gmo-label-law-sciences-munich-agreement/

Autres commentaires :

http://www.innovationfiles.org/our-long-national-gmo-labeling-nightmare-is-over/

http://www.forbes.com/sites/henrymiller/2016/07/27/economist-adam-smith-knew-a-creep-when-he-saw-one/

http://www.nationalreview.com/article/437810/anti-gmo-bill-ridiculous-unscientific

http://www.nytimes.com/interactive/2016/07/12/science/gmo-misconceptions.html

Une question non-tranchée : faut-il étiqueter la nourriture transformée ?

http://www.factcheck.org/2016/08/do-processed-foods-contain-gmos/

 

L'ADOPTION des PGM aux ETATS-UNIS entre 1996 et 2016

http://www.ers.usda.gov/data-products/adoption-of-genetically-engineered-crops-in-the-us/recent-trends-in-ge-adoption.aspx

 

DECOUVERTE de 22 plants de BLE GM (non-autorisé) dans un CHAMP dans l'ETAT de WASHINGTON

https://www.aphis.usda.gov/aphis/ourfocus/biotechnology/brs-news-and-information/ge+wheat+washington+state

http://monsantoblog.com/2016/07/29/monsanto-statement-on-discovery-of-glyphosate-tolerant-wheat-plants-in-washington-state/

http://www.innovationfiles.org/wheat-follies/

Un incident similaire s'était produit en 2013, dans l'Etat voisin de l'Oregon, sans que son origine ait pu être établie :

https://www.aphis.usda.gov/publications/biotechnology/2013/faq_brs_ge_wheat_detection.pdf

 

-----------------------------

UNION EUROPEENNE

-----------------------------

LETTRE OUVERTE de l'EPSO au PARLEMENT EUROPEEN sur le RESPECT des AVIS SCIENTIFIQUES et de l'INTEGRITE PHYSIQUE des SCIENTIFIQUES

http://www.epsoweb.org/file/2215

http://seppi.over-blog.com/2016/07/la-lettre-ouverte-de-l-epso-au-parlement-europeen-sur-le-respect-des-avis-scientifiques-et-de-l-integrite-physique-des-scientifiques

 

TRIBUNE DENONCANT l'INCOHERENCE de l'EUROPE sur les OGM, qui en importe mais n'en cultive pas :

European incoherence on GMO cultivation versus importation, Giovanni Tagliabue, Nature Biotechnology, 34, 694–695 (2016)

http://www.nature.com/nbt/journal/v34/n7/full/nbt.3588.html

 

APRES des MOIS de TERGIVERSATIONS, la COMMISSION EUROPEENNE AUTORISE l'IMPORTATION de NOUVEAUX SOJA GM

http://www.reuters.com/article/us-eu-grains-gmos-idUSKCN10212M

http://www.world-grain.com/articles/news_home/World_Grain_News/2016/07/EU_authorizes_three_GM_soybean.aspx

 

QUAND l'EUROPE INDUIT un BLOCAGE des BIOTECHS dans les PAYS MEMBRES

de la SOUTHERN AFRICAN DEVELOPMENT COMMUNITY (SADC)

http://southernafrican.news/2016/06/29/eu-position-on-gmos-a-blow-to-sadcs-food-security/

 

L'UE a ECHOUE à PLUSIEURS REPRISES à REPONDRE au DEFI de la FAO

Résumé :

En 2009, la FAO a publié son rapport portant sur les questions de sécurité alimentaire en 2050, qui préconisait des augmentations de la production agricole de 70% au niveau mondial pour répondre aux exigences d'une population estimée à 9,6 milliards de personnes. Alors que deux Etats-Membres de l'UE cultivent de petites quantités de PGM, pour la plupart, ces cultures ne sont pas accueillies par les gouvernements ou les consommateurs dans l'UE. L'accord de la Commission européenne en décembre 2014, autorisant les États membres à interdire à l'échelle nationale ces cultures, atteste une fois de plus d'une réticence à répondre de manière crédible à la sécurité alimentaire mondiale grâce à l'adoption de technologies de pointe. La politique de l'environnement actuelle de l'UE semble être dictée par des objectifs qui contribuent à l'insécurité alimentaire mondiale.

Cette nouvelle politique de l'UE est viciée pour trois raisons: (1) elle ne tient pas compte des résultats scientifiques ; (2) elle a politisé et mal interprété les risques ; et (3) elle dissuade les pays en développement d'adopter ces cultures.

La publication:

EU Failing FAO Challenge to Improve Global Food Security, Stuart J. Smyth, Peter W.B. Phillips, William A. Kerr, Trends in Biotechnology, Vol.34(7), p521–523, July 2016

http://www.cell.com/trends/biotechnology/fulltext/S0167-7799(16)30007-5     

 

RETRAITS de PESTICIDES : IMPACTS sur l'APPROVISIONNEMENT ALIMENTAIRE, l'ENVIRONNEMENT ET l'EMPLOI dans l'UE

Selon Copa-Cogeca, syndicat européen des agriculteurs et des coopératives, la réglementation européenne - qui se base sur les dangers, et non pas les risques réels -  risque d'entrainer le retrait de 75 substances supplémentaires dans les prochaines années sur un total de 400 substances actuellement disponibles.

http://www.forumphyto.fr/2016/07/08/retraits-de-pesticides-lapprovisionnement-alimentaire-lenvironnement-et-lemploi-menaces-dans-lue/

Lire aussi, au sujet du glyphosate, une tribune dans Le Nouvel Economiste

http://www.lenouveleconomiste.fr/adieu-au-glyphosate-31497/

 

​----------

FRANCE

----------

CHANGEMENT à la TETE de l'INRA

François Houllier, président de l'Inra, remplacé par Philippe Mauguin, le directeur de cabinet du ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll

http://www.agriculture-environnement.fr/edito/lefoll-panique-a-bord-et-copinage

Le compte rendu de l'audition de Ph. Mauguin au Sénat (voir les votes divisés) :

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20160711/eco.html#toc2

La fin de la fronde à l'INRA contre ce « parachutage » :

https://www.change.org/p/mr-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-contre-le-parachutage-d-un-politique-%C3%A0-la-pr%C3%A9sidence-de-l-inra/u/17276177  

Le nouvel organigramme:

http://institut.inra.fr/Organisation/Organigramme

 

La POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE FRANÇAISE

Son EVALUATION par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/environment/examens-environnementaux-de-l-ocde-france-2016_9789264252592-fr#page1

Commentaires de Christian Lévêque sur la LOI BIODIVERSITE :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2662

 

-----------

RUSSIE

-----------

Le 3 juillet 2016, le président Poutine a signé une loi fédérale « concernant l'amélioration de la réglementation de l'Etat dans le domaine de l'ingéniérie génétique ». Il s'agit en fait d'une interdiction de la culture de PGM et de l'élevage d'animaux GM. 

http://gain.fas.usda.gov/Recent%20GAIN%20Publications/Russia%20Bans%20Cultivation%20and%20Breeding%20of%20GE%20Crops%20and%20Animal_Moscow_Russian%20Federation_7-12-2016.pdf

 

-------------

TURQUIE

-------------

ALLEA, la Fédération européenne des académies des sciences et des sciences humaines a suivi de près les développements en cours et est alarmée par la nature répressive et excessive des récentes mesures contre plusieurs secteurs publics en Turquie, y compris la communauté universitaire et de la recherche, menées par le gouvernement turc en réponse au coup d'Etat.

http://www.allea.org/Pages/ALL/33/621.bGFuZz1FTkc.html

 

-----------------

PHILIPPINES

-----------------

La Cour suprême des Philippines a renversé sa décision d'arrêter les essais en champ des aubergines GM. Cette décision du 26 juillet permet au gouvernement de reprendre le processus de déréglementation de ces aubergines génétiquement modifiées pour résister à des insectes ravageurs. La décision fait suite à un appel interjeté par des agriculteurs, des scientifiques et d'autres défenseurs de l'agriculture, qui ont réussi à convaincre la Haute Cour de reconsidérer sa décision de décembre 2015 d'un arrêt définitif de ces essais sur le terrain.

http://allianceforscience.cornell.edu/blog/philippines-supreme-court-reverses-gmo-ruling

 

-----------------------

BENGLADESH

-----------------------

Documentaire sur la condition difficile de paysans au Bengladesh et les apports des aubergines Bt

http://interactive.aljazeera.com/aje/2016/gmo-eggplants-aubergines-bangladesh/index.html#2208

 

----------

UGANDA

----------

Le Président se prononce en faveur des PGM

http://b4fa.org/ugandas-president-call-adoption-gm-crops/

 

 

2. Avancées biotechnologiques

----------------------------------------------------------------------

DEVELOPPEMENT d'un RIZ TRANSGENIQUE EXPRIMANT un ANTICORPS

NEUTRALISANT le VIRUS du VIH

----------------------------------------------------------------------

Les protéines microbicides contre le VIH peuvent aider à prévenir l'infection, mais ils doivent être utilisées en fortes doses et de manière répétitive, ce qui rend leurs prix prohibitifs lorsque produits en fermenteur.  La production dans les plantes offre une alternative sûre, économique et évolutive, notamment chez des céréales comme le riz. Ces protéines pharmaceutiques peuvent également être stockées dans les semences ce qui évite la constitution d'une chaîne de froid. La présente publication décrit des plants de riz transgéniques exprimant l'anticorps anti-VIH 2G12 dans la graine.

La publication

Vamvaka et coll. (2016). Rice endosperm produces an underglycosylated and potent form of the HIV-neutralizing monoclonal antibody 2G12. Plant Biotechnol J 14 (1): 97-108

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/pbi.12360/abstract

 

-------------------------------------------------------------------------

IMMUNOTHERAPIE du CANCER : l'APPORT d'un TABAC GM PRODUISANT une PROTEINE CAPABLE d'INDUIRE une REPONSE IMMUNITAIRE ANTITUMORALE chez la SOURIS

-------------------------------------------------------------------------

La publication:

Matic et coll. (2016). The rat ErbB2 tyrosine kinase receptor produced in plants is immunogenic in mice and confers protective immunity against ErbB2(+) mammary cancer. Plant Biotechnol J 14 (1): 153-159

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/pbi.12367/full

 

---------------------------------------------------------------------------

CREATION d'UNE LIGNEE TRANSGENIQUE de CHLAMYDOMONAS REINHARDTII

PRODUISANT DES TAUX ELEVES d'HORMONE de CROISSANCE HUMAINE FONCTIONNELLE dans les CHLOROPLASTES de cette ALGUE

---------------------------------------------------------------------------

La publication:

Wannathong et coll. (2016). New tools for chloroplast genetic engineering allow the synthesis of human growth hormone in the green alga Chlamydomonas reinhardtii. Appl Microbiol Biotechnol Vol.100(12), pp 5467–5477

http://link.springer.com/article/10.1007/s00253-016-7354-6

 

 

3. Evaluations scientifiques

----------------------------------------------

ETUDES TOXICOLOGIQUES de PGM

--------------------------------------------

Le projet GRACE (GMO Risk Assessment and Communication of Evidence; www.grace-fp7.eu), financé par la Commission européenne, avait  l'objectif de mener des essais d'alimentation animale - classiquement pendant 90 jours, et sur une plus longue période de temps - ainsi que des analyses in vitro et in silico de maïs GM afin d'évaluer comparativement leur utilisation.  Dans la présente étude, les résultats d'un essai d'alimentation de 1 an avec le maïs MON810, son comparateur quasi-isogénique non-GM et une variété supplémentaire de maïs conventionnel sont présentés. Les essais d'alimentation ont été effectués en tenant compte des recommandations pour de telles études publiées par le Comité scientifique de l'EFSA en 2011 et des lignes directrices de l'OCDE. Les résultats obtenus montrent que le maïs MON810 - à un niveau allant jusqu'à 33% dans le régime alimentaire - n'a pas induit des effets indésirables chez les rats mâles et femelles après une exposition chronique.

La publication

One-year oral toxicity study on a genetically modified maize MON810 variety in Wistar Han RCC rats (EU 7th Framework Programme project GRACE). Zeljenkova et al. Arch Toxicol (2016)

http://link.springer.com/article/10.1007/s00204-016-1798-4

 

Pas non plus de différence dans l'étude à 90 jours publiée précédemment :

http://link.springer.com/article/10.1007/s00204-014-1374-8/fulltext.html

 

-------------------------------------------------------------

IMPACTS MACROECONOMIQUES des COTONNIERS GM en INDE

-------------------------------------------------------------

Bien que des études empiriques au niveau des exploitations démontrent la contribution de la technologie Bt dans l'augmentation de la productivité des cultures, des questions subsistent quant à sa contribution à la croissance à long terme de la productivité au niveau macro-économique. Cette étude fournit des preuves empiriques sur les changements structurels dans le rendement des cotonniers depuis l'introduction de la technologie Bt et son impact sur la croissance à long terme de la productivité au niveau national.

La publication :

Srivastava S. K. and Kolady D. (2016). Agricultural biotechnology and crop productivity: macro-level evidences on contribution of Bt cotton in India. Current Science 110 (3): 311-319

http://i-scholar.in/index.php/CURS/article/view/88338

 

Et aussi: l'endettement et de nombreux facteurs associés, et non pas les PGM, à nouveau identifiés comme les facteurs les plus importants du suicide d'agriculteurs en Inde.

https://www.geneticliteracyproject.org/2016/07/13/independent-academic-study-finds-gmos-not-major-factor-indian-farmer-suicides/

La publication :
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2210600615300277

 

----------------------------------------------------------------------------------

EVALUATION des EFFETS ECONOMIQUES et ENVIRONNEMENTAUX

d'une INTERDICTION MONDIALE des OGM

--------------------------------------------------------------------------------

Cette communication au colloque annuel de l'Agricultural and Applied Economics Association évalue les impacts économiques mondiaux et les émissions de gaz à effet de serre (GES) liés aux cultures de PGM. Deux scénarios hypothétiques ont été modélisés : une interdiction mondiale de ces cultures ou au contraire leur utilisation accrue. Dans le premier scénario, l'impact estimé sur les prix alimentaires est une augmentation de 0,27% à 2,2%, selon la région. Le total des pertes associées à la perte de la technologie des PGM irait jusqu'à 9,75 milliards de dollars. La modélisation du changement d'utilisation des terres en raison de la perte des traits des PGM prévoit une augmentation substantielle des émissions de GES.

http://ageconsearch.umn.edu/handle/235591

 

--------------------------------------------------------------

PRISE de POSITION de l'ENTOMOLOGICAL SOCIETY of AMERICA (ESA)

---------------------------------------------------------------

« Les cultures GM ont été cultivées pendant deux décennies, ce qui a permis des rendements plus élevés, une diminution de l'utilisation des insecticides, et une augmentation de la rentabilité des agriculteurs. Étant donné l'importance de ces cultures pour répondre à la demande pour la production agricole, l'ESA recommande » des pratiques de lutte intégrée contre les nuisibles et de gestion de la résistance aux protéines insecticides produites par ces plantes.

Le communique de presse :
http://www.entsoc.org/press-releases/esa-position-statements-managing-insect-resistance-pesticides-and-gmos
La prise de position sur la lutte intégrée :
http://www.entsoc.org/PDF/2016/EntSocAmerica_PolicyStatement_IRMGeneticallyModifiedCrops.pdf

et sur la gestion des résistances :
http://www.entsoc.org/PDF/2016/EntSocAmerica_PolicyStatement_InsecticideResistanceMgt.pdf

 

---------------------------------------------------------------

L'ANSES PUBLIE un RAPPORT sur les EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES aux PESTICIDES

---------------------------------------------------------------

https://www.anses.fr/fr/content/publication-du-rapport-sur-les-expositions-professionnelles-aux-pesticides-mieux-conna%C3%AEtre

Commentaires sur un traitement médiatique :

http://seppi.over-blog.com/2016/07/l-anses-son-rapport-sur-les-expositions-professionnelles-aux-pesticides-et-le-monde.html

 

 

4. Du coté des activistes et de leurs critiques

----------------------------------------------------------------------

LOBBYING : l'INFLUENCE et les RESEAUX de JEREMY RIFKIN CONTRE les OGM

auprès des DIRIGEANTS EUROPEENS et MONDIAUX

---------------------------------------------------------------------

https://timeline.com/gmo-food-labeling-rifkin-d5f125ba19f7#.u73sv9qee

 

---------------------------------------------------------------------

COMMENT les QUERELLES IDEOLOGIQUES EUROPEENNES sont EXPORTES en AFRIQUE

--------------------------------------------------------------------

http://seppi.over-blog.com/2016/07/comment-des-ong-opposees-a-l-agriculture-moderne-repandent-la-desinformation-sur-les-ogm-en-afrique.html

 

-----------------------------------------------------------------------------------------

Des ACTIVISTES ANTI-OGM INVESTISSENT une USINE de MONSANTO

-------------------------------------------------------------------------------

http://www.midilibre.fr/2016/07/17/aude-une-centaine-d-anti-ogm-investit-une-usine-monsanto,1367337.php

Commentaires sur l'antimonsantisme :

http://www.ariane-beldi.ch/2015/07/01/commentaire-a-chaud-11-1-mise-au-point-sur-monsanto-ou-mise-au-pilori/

 

---------------------------------------------------------------

SCIENCES et TECHNIQUES : le REGNE de la SUSPICION
---------------------------------------------------------------

par Patrick Coquart

http://www.institutmolinari.org/sciences-et-techniques-le-regne-de,2613.html

 

------------------------------------------------------------------

VIDEO pour NE PLUS SE FAIRE DUPER en MATIERE SCIENTIFIQUE

------------------------------------------------------------------

https://www.youtube.com/watch?v=lGG6s5x9FQs

 

--------------------------------------------------------------------

L'ORDRE des MEDECINS RADIE le DOCTEUR JOYEUX en DERIVE ALTERSCIENTIFIQUE

---------------------------------------------------------------------

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/l-ordre-des-medecins-radie-le-sulfureux-docteur-joyeux_1810910.html

Qu’est-ce que l’alterscience ? http://www.scilogs.fr/alterscience/page-d-exemple/

 

 

5. Divers

----------

LIVRES

----------

Calestous  Juma (2016). Innovation and Its Enemies. Why People Resist New Technologies. pp. 429 New York: Oxford University Press

https://global.oup.com/academic/product/innovation-and-its-enemies-9780190467036

 

Wim Grunewald and Jo Bury. The GMO Revolution. Téléchargeable gratuitement ici:

http://www.vib.be/en/about-vib/plant-biotech-news/Pages/default.aspx

 

---------------------------------------------------------------

COLLOQUE EUROPÉEN des ACADÉMIES d'AGRICULTURE
-----------------------------------------------------------------

Science in agriculture: Historical perspectives and prospective insights. PARIS, 11-13 October 2016.

http://ueaa.info/activities/other-activities/#program

 

----------------------------------------------------

DOSSIER PESTICIDES de l'AFIS (partie 2)

---------------------------------------------------

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2629 (accéder aux articles en bas de page)

Pour rappel, la partie 1 :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2580

 

----------------------------------------------------------------------------

REDUCTION des CAS de DENGUE dans une ZONE où des MOUSTIQUES GM ont été RELACHES

-----------------------------------------------------------------------------

http://www.oxitec.com/dengue-fever-cases-drop-91-percent-neighbourhood-piracicaba-brazil-oxitecs-friendly-aedes-released/

 

--------------------------------------------------------------

La PREMIERE MAUVAISE HERBE RESISTANTE à un HERBICIDE est APPARUE il y a 60 ans

---------------------------------------------------------------

http://www.seedquest.com/forum.php?id_article=78986

Published by Marcel Kuntz - dans Actu
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 21:27

Une civilisation qui ne croit à rien en fin de compte se soumettra à tout.

 

Au dernier décompte, les membres de l'Union européenne ont dépensé plus de 200 milliards de $ par an pour la défense, ont utilisé plus de 2.000 avions de combat et 500 navires de guerre, et emploie environ 1,4 million de militaires. Plus d'un million de policiers arpentent aussi à pied les rues d'Europe. Pourtant, en face d'une menace islamiste le continent semble impuissant. Est-ce le cas ?

La France était-elle impuissante en mai 1940 ?

Spécifions qu’un camion fonçant le long d’une promenade de bord de mer n’est pas une division Panzer, et que quelques milliers de combattants de l’Etat islamique dispersés de Mossoul à Marseille ne sont pas une autre Wehrmacht. Mais comme en France en 1940, l'Europe d'aujourd'hui affiche la même combinaison de rigidité doctrinale et perte de volonté qui a conduit une armée alliée de 144 divisions à être surpassée par les Allemands en six semaines. La ligne Maginot des «valeurs européennes» ne prévaudra pas sur des gens qui ne reconnaissent aucune de ces valeurs.

 

Le Premier ministre français Manuel Valls a clairement reconnu, après l’attaque de Nice, que "la France va devoir vivre avec le terrorisme." Cela peut avoir été conçu comme un état de fait, mais il sonne comme l’aveu que son gouvernement n’est pas prêt de rallier le public à une campagne de sang, de labeur, des larmes et de sueur contre l’Etat islamique - une autre capitulation prématurée dans un pays qui en a connu auparavant.

 

M. Valls a ensuite été hué à un service commémoratif pour les victimes de Nice. Il serait réconfortant de penser que c'était parce que lui et son patron, le président François Hollande, ont échoué à forger une stratégie pour détruire l’Etat islamique. Mais l'objection du public était qu'il n'y avait pas assez de policiers le long de la Promenade des Anglais pour arrêter l'attaque. En termes footballistique, la plainte concerne le reproche concerne l'échec de la défense, et non pas l'absence d’une bonne attaque.

 

Ensuite, il y a l'Allemagne, le site de trois attaques terroristes en une semaine. Cela semble presque d’une autre époque lorsque les Allemands ont souhaité la bienvenue à un million de migrants du Moyen-Orient dans une sorte d’extase d’autocongratulation morale, menée par le chant d'Angela Merkel du "Nous pouvons le faire!" Le slogan de l'été dernier sonne maintenant aussi daté et creux que le « Yes we can ! » de Barack Obama.


Maintenant, l'Allemagne devra faire face à une menace terroriste à coté de laquelle la bande à Baader des années 1970 semble insignifiante. L'Etat allemand est plus fort et plus intelligent que sa version française, mais il succombe aussi plus à l'intimidation morale. L'idée de l'auto-préservation nationale à tout prix sera toujours discutable dans un pays qui cherche à expier un péché inexpiable.

 

D’où la question de savoir si l'Europe est impuissante. À sa crête des années 1980, sous François Mitterrand et Helmut Kohl, le projet européen a combiné la force économique allemande et la confiance des Français dans une politique de puissance. Aujourd'hui, il mêle la faiblesse politique française avec le solipsisme moral allemand. Cela est la recette d’un déclin civilisationnel rapide, et peu importe combien de ressources économiques ou militaires l'UE peut avoir à sa disposition.

Ce déclin peut-il être arrêté? Oui, mais cela nécessiterait un grande désapprentissage des mythologies politiques sur lesquelles l'Europe moderne a été construite.

 

Parmi ces mythologies: que l'Union européenne est le résultat d'un engagement moral d'après-guerre pour la paix; que le christianisme à une importance purement historique pour l'identité européenne; qu'il n’existe pas de solution militaire; que son pays ne mérite pas que l’on se batte pour lui; que l'honneur est atavique alors que la tolérance est la valeur suprême. Les gens qui ne croient en rien, y compris en eux-mêmes, en fin de compte se soumettent à tout.

L'alternative est une reconnaissance du fait que la longue paix en Europe dépendait de la présence de la puissance militaire américaine, et que le retrait de ce pouvoir implique que les Européens devront se défendre eux-mêmes. L'Europe devra également comprendre comment appliquer sa puissance non pas symboliquement, comme il le fait maintenant, mais stratégiquement, dans la poursuite d’objectifs difficiles. Cela pourrait commencer par la destruction de l’Etat islamique en Libye.

 

Plus important encore, les Européens devront apprendre que l'impuissance peut être aussi corruptrice que la puissance, et beaucoup plus dangereuse. La tempête de la terreur qui descend sur l'Europe ne prendra pas fin dans grâce à de nouvelles politiques d'inclusion, de sensibilisation communautaire, d’aide étrangère ou des initiatives diplomatiques de Mme Merkel. Elle prendra fin dans des rivières de sang. Le leur ou le nôtre ?

Dans tout cela, le meilleur guide pour savoir comment l'Europe peut trouver son chemin vers la sécurité est le pays qu’elle a sermonné et vilipendé pendant les 50 dernières années : Israël. Pour l'instant, il est le seul pays en Occident qui refuse de risquer la sécurité de ses citoyens sur la vision des autres des droits de l'homme ou sur l'autel de la paix.

Les Européens chercheront sans doute du côté d’Israël des conseils tactiques dans la lutte le terrorisme - techniques de gestion des foules, etc. -  mais ce qu'ils ont vraiment besoin d'apprendre de l'Etat juif est la leçon morale. A savoir, que l'identité peut être une grande préservatrice de la liberté, et que les sociétés libres ne peut pas survivre à travers des accommodements progressifs avec des barbares.

 

Bret Stephens (traduction MK), The Wall Street Journal

 

Lire aussi mes articles

"Penser le réel après les attentats : en finir avec l’idéologie relativiste postmoderne",
publié après le 13 novembre 2015,

et celui publié en avril 2015 dans Le Figaro sous le titre "Le syndrome de la postmodernité, une maladie de l’Occident"

Published by Bret Stephens - dans Editos
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 14:45

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 245. 6 juillet 2016
**********************************************************************
Pour vous abonner, inscrivez-vous gratuitement ici :
https://listes.ujf-grenoble.fr/sympa/info/lettreinfopgm

Sommaire

1. Dans l'Union Européenne

2. Dans le monde

3. Sur les nouvelles biotechs : la réécriture de génome (gene editing)

4. Autres avancées scientifiques

5. Evaluations

6. Du coté des alarmistes et de leurs critiques

7. Divers

 

 

1. Dans l'Union Européenne

-------------------------------------------------------

L'UE et la POLITISATION du DOSSIER GLYPHOSATE

-------------------------------------------------------

En l'absence d'une majorité qualifiée des Etats Membres de l'UE, le comité permanent n'a pas réussi à prolonger de 18 mois l'autorisation de l'herbicide glyphosate comme l'a proposé la Commission européenne.

http://www.reuters.com/article/us-health-eu-glyphosate-idUSKCN0YS0Y0

http://www.theguardian.com/environment/2016/jun/06/recall-of-monsantos-roundup-likely-as-eu-refuses-limited-use-of-glyphosate

 

Commentaires :

Roundup : vers une interdiction au mépris de la science ? Par Gérard Kafadaroff

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/roundup-vers-une-interdiction-au-mepris-de-la-science-576811.html

Le cas du Roundup ou la démocratie trompeuse d'internet. Par Cécile Philippe http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211053719217-le-cas-du-roundup-ou-la-democratie-trompeuse-dinternet-2008787.php

et aussi :

http://www.forumphyto.fr/2016/06/07/adieu-glyphosate-adieu-lunion-europeenne-adieu-la-science/

http://www.businesswire.com/news/home/20160606005710/en/Glyphosate-Task-Force-Laments-Extreme-Politicisation-EU

http://agriculture-de-conservation.com/A-tous-ceux-qui-veulent-bannir-le-glyphosate.html

 

La Commission prend finalement la décision de prolonger l'autorisation de 18 mois :

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-16-2012_en.htm

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/la-commission-europeenne-prolonge-finalement-la-licence-du-glyphosate_1807484.html

 

A noter que l'ANSES retire 132 autorisations de produits associant le glyphosate et le co-formulant POE-Tallowamine

https://www.anses.fr/fr/content/retrait-des-produits-phytopharmaceutiques-associant-en-coformulation-glyphosate-et-poe

tandis que l'EFSA avait considéré les données insuffisantes pour réaliser une évaluation des risques :

http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/4303

 

A noter aussi une analyse des causes du classement du glyphosate comme cancérigène probable par le CIRC, contrairement à toutes les autres autorités scientifiques : l'absence de relecture par les pairs. La publication :

The critical role of pre-publication peer review - a case study of glyphosate. Frank N. Dost. Environmental Science and Pollution Research, online: 22 June 2016

http://link.springer.com/article/10.1007/s11356-016-7104-4

et

Analyse de la désinformation sur le glyphosate, par Ariane Beldi :

http://www.ariane-beldi.ch/2016/06/19/avaaz-desinformation-totale-glyphosate/

 

-----------------------------------------------------------------------------

Le PARLEMENT EUROPEEN s'IMMISCE dans le MODELE de DEVELOPPEMENT AGRICOLE en AFRIQUE

-----------------------------------------------------------------------------

A l'instigation de l'écologie politique, l'institution européenne dénonce, dans un rapport adopté le 7 juin, le programme du G8 en faveur de la sécurité alimentaire en Afrique, la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition (NASAN). Son objectif est pourtant louable : sortir d'ici 2022 50 millions de personnes de la pauvreté en dynamisant les investissements dans le secteur agricole de 10 pays africains, tels que le Bénin, le Nigéria, ou la Côte d'Ivoire. Le rapport demande aussi aux membres du G8 de ne pas soutenir les cultures d'OGM en Afrique :

https://www.sosfaim.be/wp-content/uploads/2016/06/201606-PE-Rapport-NASAN.pdf

 

En réponse :

Une Lettre ouverte d'un agriculteur kenyan aux législateurs européens : « laissez-nous tranquille » !

http://globalfarmernetwork.org/2016/06/open-letter-to-the-eu-parliament-from-a-kenyan-farmer-leave-africa-alone/

et aussi :

http://b4fa.org/european-parliament-double-standard-gm-crops-saga-two-elephants-fighting/

 

--------------------------------------------------------------------------------

Des RETARDS dans les AUTORISATIONS d'IMPORTATIONS de PGM DE PLUS EN PLUS LONGS

et un nouveau différend transatlantique

--------------------------------------------------------------------------------

Monsanto a lancé aux Etats-Unis la variété de soja Xtend, conçue pour résister aux herbicides glyphosate et dicamba, avant d'obtenir le feu vert pour les expéditions des récoltes en Europe, parce que la société attendait l'approbation au début de cette année.

Les représentants des négociants en céréales et producteurs de soja, dans des lettres séparées, ont fustigé les responsables de l'UE, accusée d'avoir tergiversé, pendant des mois de plus que d'habitude, sur l'approbation finale des semences, sans expliquer ces retards.

http://www.wsj.com/articles/agriculture-groups-ratchet-up-pressure-on-eu-over-approval-of-gmo-seeds-1465499827

Monsanto a annoncé un plan qui séparera le soja de variétés approuvées dans tous les grands marchés d'exportation. Il sera appliqué si l'Europe n'autorise pas les importations avant que la récolte commence en août :

http://www.reuters.com/article/us-monsanto-gmo-soybeans-idUSKCN0YT2SV

 

------------------------------------------------------------------

RAPPORT du PARLEMENT EUROPEEN sur les « SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES

pour une AGRICULTURE DURABLE dans l'UE »

-----------------------------------------------------------------

Ou l'art de faire un rapport sans écrire le mot « biotechnologie » ou « transgénique », au profit de "nouvelles techniques". Le Rapporteur est Anthea McIntyre.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2016-0174+0+DOC+XML+V0//FR

 

--------------------------------------------------------------------------

BRUXELLES DEVOILE sa DEFINITION des PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

--------------------------------------------------------------------------

http://www.pleinchamp.com/actualites-generales/actualites/bruxelles-devoile-enfin-sa-definition-des-perturbateurs-endocriniens-et-provoque-un-tolle

 

 

2. Dans le monde

-------------------------------------------------------

VENEZUELA : des CHERCHEURS HARCELES

------------------------------------------------------

En l'an 2000, des chercheurs universitaires au Venezuela avaient développé une papaye GM pour être résistante à des maladies (virus). Mais les tests ont été détruits par des activistes, et les chercheurs ont été harcelés et menacés de prison par le gouvernement Chavez. Les activistes ont propagé des rumeurs : la papaye rendait les bébés attardés, qu'elle donnait la peste. Des essais ont été aussi arrachés et le projet supprimé. Ce projet universitaire développait pourtant une papaye nécessitant moins de traitements et simplifiant la vie des agriculteurs vénézuéliens. Les chercheurs voudraient faire un documentaire pour faire entendre leur voix :

https://www.kickstarter.com/projects/706341723/silenced-crops

 

----------------------------------------------------

L'AZERBAIJAN INTERDIT un PRODUIT qui N'EXISTE PAS : le THE GM

---------------------------------------------------

http://en.apa.az/news/245062

 

----------------------------------------------------------

Une INVENTION SUISSE : le MORATOIRE PERPETUEL sur les OGM

---------------------------------------------------------
En 2005, une votation avait approuvé un moratoire pour 5 ans, qui a été prolongé jusqu'en 2013, puis 2017. Le gouvernement vient d'approuver une nouvelle extension jusqu'en 2021 :

http://www.swissinfo.ch/eng/genetically-modified-organisms_government-approves-gmo-ban-extension/42260828

 

------------------------------------------------------------

LEGISLATION sur l'ÉTIQUETAGE des PGM aux USA : VERS le CHAOS ?

-----------------------------------------------------------

http://modernfarmer.com/2016/04/gmo-labeling/

 

------------------------------------------------------------

20 ANNEES de CULTURES de PGM en AUSTRALIE 

-----------------------------------------------------------

Ce rapport de Graham Brookes constate que les agriculteurs restent divisés quant aux mérites de ces cultures. C'est en 1996 que les cultures GM ont été introduites, d'abord le cotonnier, puis le colza en 2008. Les cotonniers GM représentent quasiment à présent la totalité de la production en  Australie. Les récoltes de colza GM ont été vendues à un prix inférieur, mais pour les agriculteurs son avantage est la réduction des mauvaises herbes coûteuses à contrôler.

http://www.croplife.org.au/factsheet/adoption-and-impact-of-genetically-modified-gm-crops-in-australia-20-years-experience/

http://www.abc.net.au/news/2016-06-06/monsanto-marks-20-years-gm-crops-australia-as-debate-continues/7473978

 

 

3. Sur les nouvelles biotechs : la réécriture de génome (gene editing)

---------------------------------------------------------------------

AVIS de l'AGRICULTURAL BIOTECHNOLOGY COUNCIL of AUSTRALIA (ABCA)

--------------------------------------------------------------------

L'ABCA reconnaît l'importance des nouvelles techniques de sélection végétale et animale et considère que leur surveillance réglementaire devrait être fondée sur la science, être claire et cohérente pour encourager l'innovation

http://www.abca.com.au/wp-content/uploads/2016/05/IssuePaper8_StatementofPrinciples_NewBreedingTechniques-copy.pdf

 

-----------------------------------------------------------------------

CANADA : EVALUATION REGLEMENTAIRE si NOUVEAU PRODUIT

-----------------------------------------------------------------------

Au Canada, l'approche de la surveillance réglementaire est basée sur la nouveauté du produit plutôt que la méthode d'obtention du produit.  S'il y a un nouveau trait,  une évaluation préalable à la commercialisation est déclenchée.

http://www.manitobacooperator.ca/news-opinion/news/new-gene-editing-tool-maybe-not-gmo-considered-more-as-novel/

 

--------------------------------------------------------------------

ETATS-UNIS : RAPPORT de la NAS sur le « GENE DRIVE »

---------------------------------------------------------------------

Le gene drive est la possibilité nouvelle, offerte par la réécriture de génome, de propager une modification génétique dans une population (de moustiques par exemple, pour la contrôler). Un nouveau rapport émanant des Académies nationales de Sciences, d'Ingénierie et de Médecine, intitulé « Gene Drives on the Horizon: Advancing Science, Navigating Uncertainty, and Aligning Research with Public Values », indique que cette science émergente a le potentiel de relever les défis environnementaux et de santé publique, mais que ces nouveaux organismes GM ne sont pas prêts à être disséminés dans l'environnement :

http://www8.nationalacademies.org/onpinews/newsitem.aspx?RecordID=23405

http://www.scientificamerican.com/article/fast-spreading-genetic-mutations-pose-an-ecological-risk/

A noter le glissement de la NAS vers l'idéologie postmoderne : une recherche « responsable » exigerait un « examen des valeurs » et « l'engagement du public tout au long du processus de recherche ».

A ce sujet :

http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/2015/07/sciences-participatives-ou-science-captive.html

 

-------------------------------------------------------------------

Une NOUVELLE METHODE de REECRITURE de GENOME

--------------------------------------------------------------------

Le système CRISPR/CAS9 est actuellement la technique de choix pour modifier l'ADN avec une précision et une précision jusque-là inégalées. De plus, cette technique révolutionnaire de réécriture du génome permet de modifier toute région du génome de toute espèce, sans nuire à d'autres gènes, à seulement une fraction du coût des méthodes précédentes. La précision vient du fait que l'enzyme CAS9 peut couper l'ADN à des endroits précis en étant guidé par des fragments d'ARN complémentaire à la région d'ADN à couper.

Cependant, une équipe de chercheurs chinois vient de développer une nouvelle approche basée sur la protéine  Argonaute de Natronobacterium gregoryi Argonaute (NgAgo), une enzyme qui peut, comme CAS9, couper l'ADN à des endroits précis mais en étant guidée par des fragments d'ADN. Selon les chercheurs la précision serait encore plus grande.

http://futurism.com/new-study-shows-a-novel-genome-editing-technique-similar-to-crispr/

 

 

4. Autres avancées scientifiques

-----------------------------------------------------------------------------

PLANTS de TABAC PRODUISANT une DROGUE ANTI-PALUDISME

----------------------------------------------------------------------------

L'artémisinine est le seul traitement du paludisme prouvé, avec des centaines de millions de doses prises chaque année. L'armoise (Artemisia annua) produit un précurseur du composé, l'acide artémisinique, seulement en faibles quantités, et est coûteux à développer. Pour intensifier la production, une équipe de l'Institut Max Planck de physiologie moléculaire des plantes à Potsdam-Golm, a inséré des gènes pour la synthèse de l'acide artémisinique dans les chloroplastes de plants de tabac.
http://www.nature.com/nature/journal/v534/n7609/full/534592b.html

 

---------------------------------------------------------------------------

Des SCIENTIFIQUES IDENTIFIENT une PROTEINE QUI AUGMENTE le RENDEMENT du RIZ de 50%

--------------------------------------------------------------------------
https://www.jic.ac.uk/news/2016/06/john-innes-centre-scientists-identify-protein-which-boosts-rice-yield-fifty-percent/

La publication : http://www.pnas.org/content/113/26/7118.full

 

---------------------------------------------------------------------------

Les PROGRES de la RECHERCHE sur les GENOMES SYNTHETIQUES

-----------------------------------------------------------------------------

Deux publications récentes mettent en évidence l'état actuel de la recherche sur le génome synthétique. Le premier décrit le GENOME MINIMAL COMPATIBLE AVEC la VIE de Mycoplasma mycoides :

Clyde A. Hutchison III et al. Design and synthesis of a minimal bacterial genome. Science. 25 Mar 2016: Vol. 351, Issue 6280 http://science.sciencemag.org/content/351/6280/aad6253.full

et le second est un projet multidisciplinaire de 10 ans pour SYNTHETISER le GENOME HUMAIN :

Jef D. Boeke, George Church, Andrew Hessel, et al. The Genome Project-Write. Science 10 Jun 2016: 1256-1258.  http://science.sciencemag.org/content/sci/351/6280/aad6253.full.pdf

 

------------------------------------------------------------------

L'ADN POUR STOCKER des DONNEES EXTERNES ?

------------------------------------------------------------------

http://www.scientificamerican.com/article/tech-turns-to-biology-as-data-storage-needs-explode/?WT.mc_id=SA_TECH_20160607

 

------------------------------------------------

IMMUNOTHERAPIE contre CANCER

-----------------------------------------------

https://cosmosmagazine.com/biology/clinical-trial-show-success-for-new-cancer-treatment

 

 

5. Evaluations

-------------------------------------------------------------

L'ECONOMIE POLITIQUE des BIOTECHNOLOGIES

-----------------------------------------------------------------

La question est abordée dans cette revue, à travers trois questions. Tout d'abord, pourquoi les nouvelles variétés de plantes de la révolution verte ont-elles été facilement acceptées, en comparaison du blocage considérable aujourd'hui sur les cultures de PGM ? Deuxièmement, pourquoi le génie génétique en médecine et pharmacie a-t-il été normalisé, alors que la technologie de l'ADN recombinant dans l'agriculture est très limitée ? Enfin, pourquoi y a-t-il une plus grande acceptation politique de la biotechnologie agricole dans certains pays par rapport à d'autres, pour certaines cultures par rapport à d'autres, et pour certains traits de culture par rapport à d'autres ? Les explications nécessitent un cadre théorique qui va au-delà d'une somme vectorielle des intérêts matériels. Il faut également tenir compte de la construction sociale du risque, la structure politique, et la psychologie sociale. Une économie politique à part entière de la biotechnologie agricole doit tenir compte non seulement des coûts et des avantages pour de multiples acteurs dans les différentes sociétés, mais aussi de la diffusion transnationale des idéologies, avec les coûts qui en découlent pour les agriculteurs les plus pauvres et les pays.

 

La publication:

The Political Economy of Biotechnology, Ronald Herring & Robert Paarlberg, Annual Review of Resource Economics, online on June 6, 2016. http://www.annualreviews.org/doi/abs/10.1146/annurev-resource-100815-095506

 

---------------------------------

PERCEPTION des RISQUES

---------------------------------

Dans ce nouveau rapport, l'Académie des technologies s'est penchée sur la perception des risques induits par toute innovation :

http://www.academie-technologies.fr/blog/categories/rapports/posts/la-perception-des-risques

http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0211040768661-une-societe-malade-de-sa-peur-du-risque-2007473.php

 

--------------------------------------------------------------

PAS de PRESENCE d'ADN de SOJA ou MAÏS GM dans le LAIT de VACHES

--------------------------------------------------------------

La publication : Carry-over of DNA from genetically modified soyabean and maize to cow's milk. Giacome et al. Journal of Animal and Feed Sciences 2016 Vol. 25 No. 2 pp. 109-115

https://www.jafs.edu.pl/current-issue/1780-carry-over-of-dna-from-genetically-modified-soyabean-and-maize-to-cow-s-milk

 

-----------------------

ESSAI au CHAMP de POMME de TERRE GM

-----------------------

Le Laboratoire Sainsbury (TSL) a reçu l'approbation du gouvernement britannique pour mener des essais sur le terrain sur un site au Norwich Research Park (UK) entre 2016 à 2019. L'essai fait partie d'un projet de développement d'une pomme de terre résistante aux infections de mildiou et de nématodes parasites, moins sensibles aux chocs et produisant moins d'acrylamide lors de la cuisson à haute température.

http://www.edp24.co.uk/business/farming/the_sainsbury_laboratory_prepares_for_blight_resistant_gm_potato_trial_1_4573260

 

----------------------------------------------------------------

ÉPIGENETIQUE et EVALUATION DES RISQUES : OU EN SOMMES-NOUS ?

----------------------------------------------------------------

https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/160608a

 

 

6. Du coté des alarmistes et de leurs critiques

-----------------------------------------------------------

Des ANTI-OGM sont-ils PASSES au STADE TERRORISTE ?

-----------------------------------------------------------

Envoi d'un colis contenant des explosifs à l'EFSA :

http://www.sciencemag.org/news/2016/06/italy-investigates-explosive-letter-sent-european-food-safety-agency

En protestation, une Lettre ouverte d'organisations scientifiques européennes au Président du Parlement européen :

http://seppi.over-blog.com/2016/07/encourager-la-societe-a-respecter-les-avis-independants-de-la-science-et-condamner-les-attaques-physiques-sur-les-scientifiques.html

(V.O. http://www.epsoweb.org/respect-science-advice)

Nouvel attentat par lettre piégée, cette fois contre l'entreprise AlgaMundi, spécialisée dans la culture de micro-algues. Un blessé cette fois.

http://www.ilgiornale.it/news/milano/busta-esplosiva-anti-ogm-scoppia-commercialista-1269732.html

 

----------------------------------------------------------------

RIZ DORE et OGM : Plus de 100 LAUREATS de PRIX NOBELS DENONCENT

les AGISSEMENTS de GREENPEACE

----------------------------------------------------------------

http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/2016/06/des-nobels-denoncent-les-agissements-de-greenpeace.html

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/ogm-les-nobel-accusent-greenpeace-d-etre-dogmatique-et-anti-scientifique_1808116.html

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2666

Le journaliste-militant du Monde, S. Foucart, comme à son habitude, monte au créneau pour défendre l'écologie politique, en l'occurrence Greenpeace, et en attaquant les Nobels :

https://seenthis.net/sites/982591

« Greenpeace nullement responsable » est-il affirmé, en se focalisant sur les Philippines sur la base d'un article d'opinion d'un « anthropologue » (consultable ici :

https://source.wustl.edu/2016/06/genetically-modified-golden-rice-falls-short-lifesaving-promises/)

et en ignorant les critiques formulées contre cette article par Amy Porterfield Levy et Julie Kelly:

https://www.geneticliteracyproject.org/2016/06/15/activists-played-no-role-delaying-golden-rice-evidence-challenges-glenn-stones-claim/

et surtout par Adrian Dubock :

https://www.geneticliteracyproject.org/2016/06/30/adrian-dubock-golden-rice-scientist-greenpeace-gmo-critics-misrepresent-humanitarian-project/

où il est expliqué que le projet Riz Doré n’a pas pu être mené dans plusieurs pays en raison, entre autres, de conventions internationales directement influencées par l’activisme de l’écologie politique contre les OGM.

 

----------------------------------------------------------------------

Quand un ECOLO VEUT FAIRE DIRE aux SCIENTIFIQUES ce qu'il VEUT ENTENDRE

----------------------------------------------------------------------

Yann Wehrling, porte-parole du Modem, conjure les « amis » scientifiques d'affirmer que les récentes inondations sont liées au réchauffement climatique.
http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Oui-les-inondations-ont-un-lien-avec-le-changement-climatique-Scientifiques-affirmez-le-788829

 

 

7. Divers

-------------------------------------

THE MISTRUST OF SCIENCE

-------------------------------------

By Atul Gawande

http://www.newyorker.com/news/news-desk/the-mistrust-of-science

 

--------------------------------------------

Les RECHERCHES de  MONSANTO

----------------------------------------------

Ce que prépare l'entreprise pour le monde de demain : au programme algorithmes, agriculture de précision, big data, images satellites.

http://fortune.com/monsanto-fortune-500-gmo-foods/?sf28068442=1

et aussi :

Une agriculture du futur plus technologique :

http://www.economist.com/technology-quarterly/2016-06-09/factory-fresh

 

-------------------------

ECOLOGIE en STYLE ROYAL

-------------------------

Seule et contre l'avis des experts qui ont tenté de la convaincre du caractère excessif de l'alerte rouge, Ségolène Royal a décidé de colorer la vigilance météorologique de rouge en Haute-Normandie :

http://www.meteo-express.com/actualite/05-06-16.html

http://imposteurs.over-blog.com/2016/06/exclusif-segolene-royal-bientot-sous-les-ponts-de-paris.html

 

La Ministre reçoit des fleurs du lobby anti-pesticides :

http://seppi.over-blog.com/2016/06/segolene-royal-c-est-le-bouquet.html

 

Postmodernisme écologisant (et sonore) :

4ème débat citoyen pour la planète - Les sons de la nature

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Jeudi-23-juin-Les-sons-de-la

 

------------------------------------------------------------------

La SOCIOLOGIE POSTMODERNE ENCORE PIEGEE PAR un CANULAR

-----------------------------------------------------------------

http://zilsel.hypotheses.org/2666

Pour rappel de l'épisode précédent :

http://www.philomag.com/lepoque/breves/canular-intellectuel-deux-chercheurs-piegent-une-revue-de-sociologie-11235

Published by Marcel Kuntz - dans Actu
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 20:40
Des Nobels dénoncent les agissements de Greenpeace

Plus de 100 lauréats du Prix Nobel publient une déclaration en faveur de l’agriculture moderne et une lettre ouverte condamnant certaines « ONG » et gouvernements qui contrecarrent les progrès pouvant sauver des vies.


Ces lauréats du prix Nobel de diverses disciplines expriment leur soutien à l'agriculture de précision pouvant bénéficier des OGM et appellent les dirigeants de Greenpeace, les Nations Unies et les gouvernements du monde entier à se joindre à eux. Ces lauréats du prix Nobel dans des domaines, comme la médecine, l'économie, la physique, la chimie, la littérature et la Paix ont signé une lettre ouverte demandant à Greenpeace et à d'autres qui ont bloqué les progrès et l'accès aux bienfaits des produits de la biotechnologie végétale, comme le riz doré, d'abandonner leurs campagnes contre les OGM.

Un site Web présente les détails de la déclaration de ces lauréats du prix Nobel, la liste des signataires et les connaissances sur les avantages et la sécurité des OGM.

Le Nobel Sir Richard Roberts a déclaré: «Dans notre lettre, nous demandons à Greenpeace et à d’autres organisations de mettre fin à leur campagne honteuse de propagande et leur destruction criminelle des cultures améliorées par les technologies génétiques modernes, comme les OGM." Roberts a ajouté: «Nous appelons les gouvernements et les organisations internationales à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à l'obstruction anti-OGM et à accélérer l'accès pour les agriculteurs aux outils pouvant sauver des vies fournis par la biotechnologie moderne ".

Les Lauréats ont exhorté les décideurs, le public et d'autres à venir ajouter leurs noms à la liste des signataires et ont demandé combien de personnes pauvres dans le monde doivent mourir avant que nous considérions cela comme un "crime contre l'humanité".

 

Lire aussi le communiqué de l'AFIS et un article de L'Express, de L'Opinion, de L'Usine Nouvelle.

Quand Greenpeace coule son éthique

Greenpeace crie à la censure. On rêve ?

Quand Leclerc est attaqué car il refuse le chantage de Greenpeace

Published by Marcel Kuntz - dans Ethique
commenter cet article
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 20:18

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 244. 1 juin 2016

**********************************************************************
Pour vous abonner, inscrivez-vous gratuitement ici :
https://listes.ujf-grenoble.fr/sympa/info/lettreinfopgm

Sommaire
1. Dans le monde
2. Evaluations

3. Avancées scientifiques
4. Du côté des alarmistes et de leurs critiques
5. Divers

 

1.Dans le monde
-----------------------------------------------------------------------
EUROPE : QUAND les NOUVELLES BIOTECHNOLOGIES OBLIGENT à REDEFINIR ce
qu'est un OGM

----------------------------------------------------------------------
https://www.buzzfeed.com/stephaniemlee/new-gmos-in-europe
Europabio demande la fin de la « maladministration » des OGM
http://www.europabio.org/news/europabio-demands-end-maladministration-gmos
RAPPORT  de la Commission de l'agriculture et du développement rural du Parlement Européen (10 mai 2016) sur les solutions technologiques pour une agriculture durable dans l'Union européenne
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2016-0174+0+DOC+XML+V0//FR

-------------------------------------------------------------
ETATS-UNIS : PREFERER du SUCRE PRODUIT par la CANNE à SUCRE (NON-GM)
 à du SUCRE PRODUIT par la BETTERAVE GM ?

---------------------------------------------------------------
https://www.dtnpf.com/agriculture/web/ag/news/article/2016/05/23/sugarbeets-focus-fight-gmo-food
Au détriment de l'environnement ?
http://seppi.over-blog.com/2016/05/douce-ironie-les-impacts-environnementaux-du-deni-de-science-sur-le-sucre-issu-de-betteraves-gm.html
Les dérives du sans-OGM aux Etats-Unis :
https://storify.com/mem_somerville/go-non-gmo-project-verified-watch-vitamins-disappe
http://seppi.over-blog.com/2016/05/pourquoi-les-vitamines-et-les-nutriments-disparaissent-ils-des-produits-alimentaires-non-gm-aux-usa.html

--------------------------------------------------------------
CANADA : FEU VERT pour le SAUMON GM AQUABOUNTY
--------------------------------------------------------------
Après quatre ans d'examen, le gouvernement du Canada a conclu son étude sur la sécurité du saumon GM, le déclarant sans danger pour la consommation et permettant sa vente aux consommateurs canadiens.
http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/gmf-agm/appro/aquadvantage-salmon-saumon-decision-fra.php
http://www.seafoodsource.com/news/food-safety-health/canada-declares-gm-salmon-safe-approves-it-for-sale
http://www.prnewswire.com/news-releases/aquabountys-aquadvantage-salmon-approved-by-health-canada-300271876.html.

-------------------------------------------------------------------------
L'ADOPTION des PLANTES GM par les PAYS en DEVELOPPEMENT
-------------------------------------------------------------
http://www.inra.fr//Chercheurs-etudiants/Systemes-agricoles/Toutes-les-actualites/Regards-d-expert-L-adoption-des-PGM-par-les-pays-en-developpement

-------------------------------------------------------------
PETITE OUVERTURE pour les OGM en ZAMBIE ?
------------------------------------------------------------
Les autorités de la Zambie auraient permis l'importation de denrées alimentaires dérivées d'OGM, en dépit du maintien d'un moratoire dans le pays.
http://news.xinhuanet.com/english/2016-04/20/c_135294339.htm

-----------------------------------------------
Le MARCHE du SOJA OGM et non-GM
------------------------------------------------
https://www.geneticliteracyproject.org/2016/04/28/future-gmo-free-soybeans/


2. Evaluations
------------------------------------------------------------------
NOUVEAU RAPPORT des NATIONAL ACADEMIES of SCIENCES, ENGINEERING and MEDICINE
----------------------------------------------------------------
Le rapport Genetically Engineered Crops: Experiences and Prospects (2016)
http://nas-sites.org/ge-crops/2016/04/27/report-release/
Le résumé (42 diapositives) :
http://nas-sites.org/ge-crops/files/2016/04/Slides-for-public-release-of-report-051716.pdf
et celui du magazine Science :
http://www.sciencemag.org/news/2016/05/us-panel-releases-consensus-genetically-engineered-crops
Les principales conclusions :
http://nas-sites.org/ge-crops/2016/05/16/findings-and-recommendations/
http://www.sciencemag.org/news/2016/05/us-panel-releases-consensus-genetically-engineered-crops
Le communiqué de presse : la distinction entre ingénierie génétique et amélioration conventionnelle des plantes devient moins évidente :
http://www8.nationalacademies.org/onpinews/newsitem.aspx?RecordID=23395

Le débat sur la sécurité sanitaire des OGM est clos, selon Mark Lynas:
http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/2016/05/le-debat-sur-la-securite-des-ogm-est-termine.html
mais les opposants ne changent pas d'opinion:
http://www.cambridgenetwork.co.uk/news/science-safety-and-prejudice/
et, n'aimant pas le message, attaquent les messagers:
http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/2016/05/l-art-des-ecolos-d-avoir-toujours-raison.html

--------------------------------------------------------------------
PGM, 18 QUESTIONS et REPONSES : Un projet de la Royal Society
--------------------------------------------------------------------
La Royal Society a demandé à une agence de sondage d'identifier ce que les gens veulent savoir sur les plantes GM, puis appuyée sur un panel d'experts et des scientifiques indépendants, répond aux questions.
https://royalsociety.org/topics-policy/projects/gm-plants/

et aussi: Quelle est la bonne question à poser au sujet des OGM ?
http://phys.org/news/2016-04-gmos.html

----------------------------------------------------------------
MOINS de MODIFICATIONS GENETIQUES dans les OGM que dans les AUTRES
VARIETES de PLANTES

-----------------------------------------------------------------
Dans cette étude, les variations génomiques structurelles (par exemple des délétions et des duplications) et les taux de polymorphisme d'un seul nucléotide ont été évalués parmi un échantillon de cultivars de soja, des mutants obtenus par exposition aux neutrons rapides, et cinq plantes GM développées grâce à des méthodes de transformation à base d'Agrobacterium. En moyenne, le nombre de gènes affectés par des variations structurelles dans des plantes transgéniques était un ordre de grandeur inférieur à celui des mutants de neutrons rapides et de deux ordres de grandeur inférieurs aux taux observés entre les cultivars sur le marché.
Justin E. Anderson et coll., BMC Biotechnology, 2016, 16:41.
http://bmcbiotechnol.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12896-016-0271-z

--------------------------------------------------------------------------
Les BENEFICES DES PGM : nouveau rapport de PG Economics
--------------------------------------------------------------------------
Pour la 19ème année de leur adoption, la biotechnologie agricole a continué de fournir des avantages économiques et environnementaux importants, ce qui permet aux agriculteurs de cultiver davantage, avec moins de ressources, tout en offrant des avantages environnementaux importants
http://www.pgeconomics.co.uk/page/42/global-economic-benefits-of-gm-crops-reach-$150-billion

-----------------------------------------------------------------
EFFETS sur l'EMPLOI de l'ADOPTION des COTONNIERS Bt au PAKISTAN
-----------------------------------------------------------------
Une enquête agricole montre que l'adoption des variétés Bt a accru la demande de main- d'oeuvre salariée de 55%. La plus grande partie de cette augmentation est due à des rendements plus élevés et par conséquent le besoin de plus de main-d'oeuvre pour les récoltes.  Les gains de revenu d'emploi sont particulièrement importants pour les travailleurs
féminins.
New Biotechnology, online 14 May 2016
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1871678416300218

---------------------------------------------------------------
IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX des PGM Bt sur ORGANISMES NON-CIBLES
---------------------------------------------------------------
Les plantes transgéniques contenant des gènes de Bacillus thuringiensis (Bt) produisent des protéines insecticides et sont cultivées très largement. Diverses études expérimentales ont été
réalisées dans le monde entier depuis 20 ans pour étudier les impacts sur les organismes non cibles qui comprennent les insectes bénéfiques,les contrôleurs de ravageurs naturels, les rhizobactéries, les microbes favorisant la croissance, les pollinisateurs, les habitants du sol, les vertébrés aquatiques et terrestres, les mammifères et les êtres humains.
Un ARTICLE DE REVUE fait le point des informations recueillies sur un total de 76 articles, en ce qui concerne les organismes non-cibles vivant sur les plantes et sur le sol. Aucun impact nocif significatif n'a été rapporté dans les études de cas liés à des événements GM approuvés. Selon les auteurs, les évaluations des risques sont encore nécessaires avant la commercialisation de ces cultures.
J Sci Food Agric 2016, 96(8):2613-9.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26857894

EVALUATIONS de l'IMPACT de la PROTEINE INSECTICIDE Cry1Ie sur des
ORGANISMES NON-CIBLES
Ce principe actif de type Bt est produit par des MAÏS GM en CHINE pour contrôler des insectes ravageurs.
http://jee.oxfordjournals.org/content/early/2016/04/26/jee.tow088
Jingfei Guo et coll. Scientific Reports 6, Article number: 22102 (2016) http://www.nature.com/articles/srep22102

---------------------------------------------------
QUI MENACE VRAIMENT les PAPILLONS ?
---------------------------------------------------
Le désherbage par le glyphosate des cultures GM induisant une raréfaction de la plante-hôte du Monarque a été mis en cause récemment dans la baisse des populations de ce papillon. Des chercheurs de Cornell rejettent davantage la faute sur la rareté des sources de nectar en automne, les conditions météorologiques et la fragmentation de l'habitat.
https://www.geneticliteracyproject.org/2016/04/26/cornell-researchers-find-glyphosate-herbicide-unlikely-source-monarch-butterfly-decline/
https://entomologytoday.org/2016/04/29/lack-of-milkweed-is-not-harming-monarch-butterfly-populations-new-research-suggests/

A noter aussi au sujet d'une publication montrant des papillons aux ailes déformées en lien allégué avec une alimentation de leurs chenilles par des aliments artificiels supplémentés par acides gras oméga-3 :
http://www.marklynas.org/2016/04/deformed-gmo-franken-butterflies-not-fast/

--------------------------------------------------------------
L'EXPANSION des ADVENTICES RESISTANTES au GLYPHOSATE
--------------------------------------------------------------
L'article fait le point du problème aux Etats-Unis et dans le monde, en lien avec l'emploi fréquent du glyphosate sur les cultures GM tolérantes à cet herbicide :
Genetically Modified Herbicide-Tolerant Crops, Weeds, and Herbicides: Overview and impact. Sylvie Bonny. Environmental Management 57(1), 31-48.
http://link.springer.com/article/10.1007/s00267-015-0589-7
http://dx.doi.org/10.1007/s00267-015-0589-7

-----------------------------------------------------------------------
L'AVIS du CIRC sur le GLYPHOSATE (« cancérigène probable ») de PLUS en PLUS ISOLE
-----------------------------------------------------------------------
La Réunion conjointe de la FAO et de l'OMS sur les résidus de pesticides (Joint FAO/WHO Meeting on Pesticide Residues), du 9 au 13 mai 2016, a conclu que « le glyphosate n'est vraisemblablement pas génotoxique [unlikely to be genotoxic] aux expositions alimentaires prévues » et que « le glyphosate ne pose vraisemblablement pas de risque cancérogène [unlikely to pose a carcinogenic risk] pour l'Homme par l'exposition par l'alimentation ». Le gouvernement français trouve un nouvel argument pour une interdiction politique du glyphosate :
http://seppi.over-blog.com/2016/05/glyphosate-autopsie-d-un-nouveau-mensonge-d-etat.html

Errors, Bias and Conflicts of Interest Make UN Agency Contender for Worst Regulator Ever:
http://www.forbes.com/sites/henrymiller/2016/05/18/bias-hidden-agendas-and-conflicts-of-interest-make-un-agency-contender-for-worst-regulator-ever/#1e0076d6609a
 

A noter aussi, suite aux blocages politiques (induits par l'avis du CIRC) au sujet du renouvellement du glyphosate, la Commission européenne plaide pour une prolongation de 12 à 18 mois de son autorisation. Le gouvernement français toujours aligné sur sa posture anti-pesticide.

http://www.france24.com/fr/20160601-commission-europeenne-ue-prolongation-provisoire-herbicide-glyphosate


---------------------------------------------------------------------
QUEL est VRAIMENT le COUT des PESTICIDES pour la SOCIETE ?
--------------------------------------------------------------------
Une récente publication de Bourguet et Guillemaud (2016) estime le coût des pesticides pour la collectivité et allègue qu'ils coûtent plus qu'ils ne rapportent à la société. Le contenu de cette publication est discuté par Jean-Marc Boussard :
http://www.academie-agriculture.fr/publications/n3af/n3af-2016-1-propos-des-couts-externes-des-pesticides-about-external-costs
Voir aussi d'autres critiques :
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2647
http://seppi.over-blog.com/2016/03/pesticides-economic-nonsense.html

--------------------------------------------------------------------
COMMENT la NATURALITE PERÇUE INFLUENCE l'INTERPRETATION d'une NOUVELLE INFORMATION
--------------------------------------------------------------------
L'étude a montré que des participants à l'expérience pouvaient produire des réponses biaisées lorsqu'on leur a demandé d'évaluer les avantages de la technologie génétique. Ils ont évalué l'importance des rendements supplémentaires du maïs grâce à une variété nouvellement introduite, qui augmenterait les revenus d'un agriculteur. Dans un cas, la variété nouvellement introduite a été décrite comme un produit traditionnel; dans l'autre, comme étant génétiquement modifié (OGM). Les résultats des expériences ont montré que les mêmes avantages ont été perçus comme étant moins important lorsque ceux-ci ont été le résultat des cultures GM, suggérant que la naturalité perçue et l'affect associé à la technologie en soi influence l'interprétation de la nouvelle information.
Appetite 96: 509-516
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0195666315300726

-----------------------------------
ESSAIS au CHAMP en EUROPE
-------------------------
http://gmoinfo.jrc.ec.europa.eu/
Voir notamment en Rép. Tchèque un essai de soja produisant un immunoadjuvant (LTB)


3. Avancées
------------------------------------------------------------------------
Le PASSE, le PRESENT et l'AVENIR de la SELECTION des PLANTES
------------------------------------------------------------------------
http://www.vib.be/en/about-vib/plant-biotech-news/Documents/vib_facts_series_fromplanttocrop_ENG.pdf

La SELECTION CLASSIQUE n'a PAS DIT son DERNIER MOT. The race to create super-crops :
http://www.nature.com/news/the-race-to-create-super-crops-1.19943

Un MAÏS MUTANT au RENDEMENT ACCRU
Le gène appelé FASCIATED EAR3 est impliqué dans la régulation de la formation des organes à partir des cellules souches. En influant sur la prolifération cellulaire, une certaine version de ce gène augmente le nombre de graines sur l'épi et donc les rendements. Byoung Il Je et coll. Nature Genetics (2016) online 16 May 2016
http://www.nature.com/ng/journal/vaop/ncurrent/full/ng.3567.html

-----------------------------------------------------------------------------------
Un OUTIL GENERAL pour EMPECHER le FLUX de TRANSGENE des PGM ?
-----------------------------------------------------------------------------------
Il reste des préoccupations économiques, politiques ou sociales liées aux flux de transgène à partir des PGM. Les solutions génétiques pour empêcher ces flux restent limitées. Une nouvelle publication montre l'utilisation du gène Barnase (qui confère la létalité) fusionné au gène Solo Danseurs (qui confère l'expression spécifique dans les cellules microspores et mégaspore de la fleur) afin d'aboutir à la stérilité complète dans les deux organes reproducteurs mâles et femelles.
Jian Huang et coll. Front Plant Sci. 2016; 7: 30.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4740954/

-------------------------------------------------------------------------
Un BLE à FAIBLE TENEUR en GLIADINES, mais des OBSTACLES POLITIQUES dans l'UE
--------------------------------------------------------------------------
Des chercheurs espagnols testent un blé GM à faible teneur en gliadines de blé pour les personnes souffrant d'allergie au gluten. Mais la bureaucratie et les difficultés de l'adoption des PGM dans l'UE pourraient signifier une lutte difficile pour la mise sur le marché.
http://www.nature.com/nbt/journal/v34/n4/full/nbt.3533.html


4. Du côté des alarmistes et de leurs critiques
---------------------------------------------------------------------
MISE au POINT sur la POLEMIQUE CONCERNANT le HCB
---------------------------------------------------------------------
« Une pseudo-censure et de faux liens d'intérêt, des démissions orchestrées à caractère politique », selon Catherine Regnault-Roger :
http://www.academie-agriculture.fr/system/files_force/sections/section-1/fichiers-publics/rencontrethematiqueaveccrr4mai2016.pdf

-------------------------------------------------------------------------------------
Le PRINCIPE de PRECAUTION : le DANGEREUX SUPER-POUVOIR des LANCEURS D'ALERTE
--------------------------------------------------------------------------------------
La forte médiatisation ces derniers temps des lanceurs d'alerte n'est pas sans poser un certain nombre de problèmes, notamment en ce qui concerne le principe de précaution, par Jean-Paul Oury :
http://www.atlantico.fr/decryptage/principe-precaution-dangereux-super-pouvoir-lanceurs-alerte-2685084.html

-----------------------------------
FN et ECOLOGIE POLITIQUE
---------------------------------------
Communauté de pensée et d'action, exploitation du même filon démagogique ou coïncidence ?
http://seppi.over-blog.com/2016/04/communaute-de-pensee-et-d-action-exploitation-du-meme-filon-demagogique-ou-coincidence.html

----------------------------------------
CAMPAGNES ANTI-PESTICIDES
-----------------------------------------
Du glyphosate dans l'urine de parlementaires européens: retour sur une mascarade :
http://imposteurs.over-blog.com/2016/05/du-glyphosate-dans-l-urine-retour-sur-une-mascarade-des-parlementaires-europeens.html
Le Monde: le quotidien anti-pesticides de référence ?
http://imposteurs.over-blog.com/2016/03/le-monde-le-quotidien-anti-pesticides-de-reference.html
«Les OGM sont des éponges à herbicides », et autres balivernes :
http://imposteurs.over-blog.com/2016/06/les-ogm-sont-des-eponges-a-herbicides-et-autres-balivernes.html

--------------------------------------------------
L'ESSOR de la « SCIENCE » PARALLELE
--------------------------------------------------
Des SCIENTIFIQUES au SERVICE du LOBBY AMERICAIN du BIO
Afin de promouvoir l'image positive des produits issus de l'agriculture biologique, des associations écologistes ont investi le champ des études scientifiques :
http://www.agriculture-environnement.fr/dossiers/decryptage/des-scientifiques-au-service-du-lobby-americain-bio

Le GLYPHOSATE, le VACCIN ROR et la PSEUDOSCIENCE, par Matt Ridley
http://seppi.over-blog.com/2016/04/cessez-d-abuser-de-la-science-pour-faire-peur.html

DOMINIQUE BELPOMME dans TELERAMA : 70 % à 90 % à côté de la plaque
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2641

Des SCIENTIFIQUES à l'ASSAUT de la PSEUDO-SCIENCE sur les PERTURBATEURS ENDOCRINIENS
http://www.prnewswire.co.uk/news-releases/well-known-scientists-ready-to-stem-the-onslaught-of-pseudoscience-in-the-eu-578980091.html
Le Monde s'empresse de les discréditer :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/20/perturbateurs-endocriniens-ultimes-man-uvres-a-bruxelles-des-scientifiques-lies-a-l-industrie_4923091_3244.html
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/20/conflits-d-interets-7-scientifiques-a-la-loupe_4923406_3244.html
Sur la tactique des attaques ad hominem :
http://seppi.over-blog.com/2016/05/comment-prevaloir-dans-une-discussion-sans-la-science-l-argumentum-ad-hominem.html


5. Divers
--------------------------------------------
Les VUES de BAYER sur MONSANTO
----------------------------------------------
http://www.channelnewsasia.com/news/business/bayer-ceo-invites/2826380.html
http://www.npr.org/sections/thesalt/2016/05/19/478678011/if-monsanto-disappears-will-it-matter

-----------------------------------------------------------------
INTERDIRE les IMPORTATIONS des OGM en EUROPE COUTERAIT CHER
--------------------------------------------------------------------
http://www.europabio.org/gmo-import-bans-would-cost-europe-dearly

------------------------------------------------------------------
Des ANTI-OGM PERDENT leur PROCES en CASSATION
-------------------------------------------------------------------
Il s'agit du saccage en juillet 2010 de champs de tournesol obtenu par mutagénèse :
http://www.agpb.com/d%C3%A9p%C3%AAche/mutag%C3%A9n%C3%A8se-des-faucheurs-condamn%C3%A9s-en-cassation

--------------------------------------------------------------------------------
BIOCONTROLE en PROTECTION des CULTURES PERIMETRE, SUCCES, FREINS, ESPOIRS
--------------------------------------------------------------------------------
Résumé du rapport établi par le Groupe de travail de l'Académie d'Agriculture de France :
http://www.academie-agriculture.fr/system/files_force/sections/section-1/fichiers-publics/20160427defresumerapportbiocontrole6pages.pdf

----------------------------------------------------------------------
Une PROTEINE aux PROPRIETES de PRION chez les VEGETAUX ?
----------------------------------------------------------------------
http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/45952/title/Prions-in-Plants-/

------------------------------------
AUTRES CONVERSATIONS
------------------------------------
Questions-réponses sur la nanotechnologie et l'alimentation :
http://www.eufic.org/article/fr/rid/Questions-reponses_sur_la_nanotechnologie_et_lalimentation/

Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences. Rapport gouvernemental du Québec :
https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/2119_evaluation_champs_electromagnetiques_radiofrequences.pdf
Démystifier les radiofréquences :
http://sante.gouv.qc.ca/chroniques/demystifier-les-radiofrequences/

Les leçons de Tchernobyl :
http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/Les-accidents-nucleaires/accident-tchernobyl-1986/Pages/Tchernobyl.aspx

Published by Marcel Kuntz - dans Actu
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 19:59

Original version by Mark Lynas, GMO safety debate is over

Traduction par Yoann Kerbrat

 

Le débat sur les OGM est terminé – à nouveau. La semaine dernière, la prestigieuse Académie Nationale des Sciences, de l’Ingénierie et de la Médecine (États-Unis) a publié le rapport le plus ambitieux jamais produit par la communauté scientifique sur les plantes et aliments génétiquement modifiés (GM). La conclusion est formelle : après l’examen de centaines de publications scientifiques sur le sujet, des heures de visionnage de témoignages d’activistes et la prise en compte de centaines de commentaires du grand public, les scientifiques ont écrit qu’ils n’ont « pas trouvé de preuve étayée que la nourriture produite à partir de plantes génétiquement modifiées était moins sûre que la nourriture produite à partir de plantes non génétiquement modifiées ».

 

La méthode de l’Académie Nationale a été à la fois étonnamment inclusive et explicitement consensuelle. Comme précisé dans la préface de leur rapport, les scientifiques ont « pris en compte tous les commentaires » – aussi absurdes soient-ils – comme des « défis constructifs » et les ont considérés attentivement. De ce fait, le comité d’experts a écouté avec patience l’adepte de la lévitation yogique devenu militant anti-OGM Jeffrey Smith en lui donnant généreusement un créneau de 20 minutes lui permettant d’affirmer comme à son habitude que la nourriture génétiquement modifiée était responsable d’environ tous les maux modernes imaginables. Greenpeace aussi a offert son témoignage. De même que Gilles-Eric Séralini, le professeur Français qui a subi l’ultime indignité scientifique de voir son papier, proclamant que les OGM induisaient des tumeurs chez les rats, rétracté en 2013.

 

Chacune de ces affirmations ont été examinées les unes après les autres. Est-ce que la nourriture GM provoque des cancers ? Non – les changements d’incidence de cancers au cours du temps sont « en général similaires » entre les États-Unis, où les aliments GM sont partout, et le Royaume-Uni, où ils sont pratiquement inconnus. Qu’en est-il des maladies du rein ? Les taux aux États-Unis sont stables depuis un quart de siècle. Obésité et diabète ? Il n’y a « pas de preuve publiée pour soutenir cette hypothèse » ou de lien entre ces maladies et la nourriture GM. Maladie cœliaque ? « Pas de différence majeure » entre les États-Unis et le Royaume-Uni, encore une fois. Allergies ? « Le comité n’a pas trouvé de relation entre la consommation de nourriture GM et l‘augmentation de la prévalence des allergies alimentaires ». Autisme ? De même, les comparaisons États-Unis et Royaume-Uni « ne valident pas l’hypothèse de l’existence d’un lien».

 

Dans un monde rationnel, toute personne effrayée par les OGM à propos des effets sur la santé devrait lire le rapport, pousser un immense soupir de soulagement puis commencer à chercher des explications fondées sur des preuves plus étayées (science-based) afin d’expliquer les tendances inquiétantes de problèmes de santé tels que le diabète, l’autisme et les allergies alimentaires. Mais les associations psychologiques développées depuis plusieurs années sont difficile à briser. Un sondage réalisé par Pew Center Poll en 2015 a montré que seulement 37% du public pense que la nourriture GM est sans danger, comparé à 88% des scientifiques, soit un écart plus important que toute autre controverse, y compris celles sur le changement climatique, la théorie de l’évolution et la vaccination des enfants en bas âges. Ces attitudes profondément ancrées ne sont pas prêtes de disparaître – particulièrement depuis qu’elles sont continuellement renforcées par un lobby anti-OGM qui se fait beaucoup entendre et qui est bien financé.

 

Il y a également une influence de la politique. La loi sur l’étiquetage obligatoire des produits OGM au Vermont, dont on prévoit qu’elle plonge les producteurs et détaillants alimentaires américains dans le chaos lors de son entrée en vigueur le 1er juillet prochain, repose sur l’hypothèse explicite que la nourriture GM pourrait être dangereuse. « Il y a un manque de consensus concernant la validité des recherches et de la science autour de la question de la sécurité de la nourriture génétiquement modifiée » énonce la loi dans son préambule. En effet, cette nourriture « présente potentiellement des risques pour la santé [et] la sécurité ». Est-ce que la législation du Vermont va changer sa loi maintenant qu’il est clair qu’elle se tient du mauvais côté d’un très solide consensus scientifique ? Bien sûr que non.

 

Le rapport de l’Académie Nationale devrait être une lecture particulièrement inconfortable pour le mouvement environnementaliste, dont beaucoup de leaders présentent désormais toutes les caractéristiques  d’un profond déni de la science sur le sujet. Une porte-parole des Amis de la Terre a discrédité le rapport en le qualifiant de « trompeur » avant même de l’avoir lu. Le site internet de ce groupe prétend que de « nombreuses études » démontrent que la nourriture GM peut poser des « risques sérieux » pour la santé humaine. Un autre groupe environnementaliste, Food & Water Watch, a publié un article de réfutation accusant de façon conspirationniste l’Académie Nationale d’avoir des liens secrets avec Monsanto, avant de réaffirmer « qu’il n’y a pas de consensus, et qu’il existe encore un débat très animé au sein de la communauté scientifique… à propos de la sécurité et des mérites de cette technologie ».

 

Mais en dépit de ces dénégations bruyantes, la vérité est qu’il n’y a pas plus de débat concernant la sécurité des cultures GM que sur la réalité du changement climatique, dont le consensus scientifique est défendu par ces mêmes groupes. Et l’ironie de l’histoire va même plus loin : nombre de stratégies employées pour diaboliser les OGM sont héritières des stratégies des climato-sceptiques. Il y a la même promotion de l’existence de faux « non-consensus scientifiques » par des groupes d’experts autoproclamés. Plus de 300 « scientifiques et juristes» ont signé une pétition affirmant qu’il n’y a « pas de consensus sur la sécurité des OGM » l’année dernière, nous rappelle Greenpeace. Cela peut paraître beaucoup, jusqu’à que vous le compariez avec les 30 000 « scientifiques américains » qui auraient signé une pétition affirmant qu’il n’y a pas « de preuve scientifique solide » liant le CO2 au changement climatique, que Greenpeace (à juste titre selon moi) ignore.

 

Il reste cependant de la place pour d’authentiques contestations. Le rapport de l’Académie Nationale est zélé quand il s’agit de pointer du doigt certaines des difficultés et conséquences des OGM. L’utilisation massive de culture GM est en effet selon le rapport responsable de l’évolution croissante de résistances, à la fois chez les mauvaises herbes et chez les insectes. De plus la domination de la technologie par l’industrie peut restreindre l’accès des semences GM aux petits agriculteurs dans les pays les plus pauvres. L’étiquetage obligatoire des OGM pourrait être un bon moyen de redonner confiance au publique dans un système de production alimentaire plus transparent.

 

Mais ces vrais points de débats ne remettent pas en cause la qualité des aliments. Ce problème est définitivement réglé. Soyons donc clair encore une fois : le débat est fini. Si vous vaccinez vos enfants et croyez que le changement climatique est vrai, vous devez arrêter d’avoir peur de la nourriture génétiquement modifiée.

Published by Mark Lynas / Yoann Kerbrat - dans Editos
commenter cet article
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 09:16

Le 18 mai j’ai signalé sur mon compte Facebook la parution du dernier rapport de l’Académie des Sciences des Etats-Unis (NAS) sur les plantes génétiquement ingéniérées (GE), comme on dit là-bas. Bref, les « OGM » que toute la galaxie de l’écologie politique décrit comme responsables de tout ce que l’on peut imaginer de pire.

 

Comme tous les autres rapports scientifiques émanant d’une source scientifique crédible, ce rapport conclut que la technique de transgénèse appliquée aux végétaux ne présente pas de risques spécifiques par rapport aux autres techniques d’amélioration des plantes pour des besoins agricoles (ces autres techniques ne subissent pas un examen aussi exhaustif avant mise sur le marché).

 

Le rapport examine aussi les connaissances disponibles sur les divers points en débat (comme ces débats durent depuis 20 ans, les scientifiques ont eu le temps d’accumuler de nombreuses données !) et il conclut notamment, par une formulation excessivement prudente, qu’ « aucune différence a été trouvée qui implique un risque accru pour la santé humaine pour ces aliments GE par rapport à leur homologues non-GE ».

 

Autrement dit, pour parler sans circonvolutions, les lobbies anti-OGM vous ont raconté des sornettes sur les OGM depuis 20 ans !

 

De bonne foi (tout le monde peut se tromper) ou mensonges délibérés ?

La réponse est facile à trouver, par de multiples approches. Je vous en propose une. Si on a des arguments à faire valoir, par exemple sur ce rapport du NAS, on les expose. C’est ce qu’a fait H. Miller par exemple.

Mais pas les lobbies anti-OGM : ils ont préféré faire ce qu’ils font habituellement en pareille circonstance (confrontés à des faits scientifiques qui invalident leurs allégations), se livrer à des attaques ad hominem

 

Dans "L'art d'avoir toujours raison", A. Schopenhauer expliquait que lorsqu'on n'avait plus d'argument dans un débat, il fallait utiliser "l'ultime stratagème" : devenir insultant, se livrer à des attaques personnelles. En utilisant de manière compulsive cet ultime stratagème, les lobbies de l'écologie politique prouvent qu'ils n'ont pas d'arguments scientifiques à faire valoir. C’est un aveu !

 

C’est un honneur d’être attaqué par des extrémistes

Je ne l’ai pas mentionné jusqu’à présent (je n’éprouve pas le besoin de me mettre en avant), mais il se trouve que j’étais un relecteur de ce rapport du NAS (un « reviewer » comme on dit). Le seul Français. Mais le point important ici est que le rôle d’un reviewer est de traquer les erreurs, les omissions, s’il y en a, et de les signaler aux auteurs. Ce que j’ai fait, ni plus ni moins.

Cela m’a néanmoins valu des attaques personnelles par ce fameux ultime stratagème… Cela tourne au comique de répétition : je serais payé par Monsanto ! Je ne vais pas une fois de plus réfuter ces balivernes, et je me contente de rappeler ma mise au point de 2009. Déjà ? Eh oui !

 

L’occasion de rappeler mes travaux scientifiques d’évaluations des OGM

Voici la liste de mes publications, avec divers collègues (sans aucun financement privé), sur ce thème:

  • Ricroch, JBB. Bergé and M. Kuntz (2010) Is the German Suspension of MON810 Maize Cultivation Scientifically Justified ? Transgenic Research 19, 1-12.
  • AE. Ricroch, JB. Bergé and M. Kuntz (2011) Evaluation of Genetically Engineered Crops   Transcriptomic, Proteomic, and Metabolomic Profiling Techniques. Plant Physiology, 155: 1752-1761. 
  • C. Snell, A. Bernheim, JB. Berge, M. Kuntz, G. Pascal, A. Paris, AE. Ricroch (2012) Assessment of the health impact of GM plant diets in long-term and multigenerational animal feeding trials: A literature review. Food and Chemical Toxicology 50 : 1134–1148 
  • M. Kuntz (2012) Destruction of public and governmental experiments of GMO in Europe. GM Crops & Food, Vol. 3(4), pages 1-7, October/November/December 2012
  • M. Kuntz (2012) The post-modern assault on science. EMBO reports 13: 885-889
  • M. Kuntz (2013) Why the postmodern attitude towards science should be denounced. EMBO reports 14(2):114-6
  • Ricroch AE and Kuntz M (2013) Evaluation of genetically engineered crops using proteomics. In: Proteomics in Food. Principles and applications (Toldra F. and Nollet LML., eds) Springer, pp.503-514 
  • Ricroch AE, Bernheim A, Snell C, Pascal G, Paris A and Kuntz M (2013) Long-term and multigenerational animal feeding studies. In: Animal nutrition with transgenic plants (Flachowsky G, ed.) CABI biotechnology series,  pp. 112-129 
  • M. Kuntz, J. Davison and A.E. Ricroch (2013) What the French ban of Bt MON810 maize means for science-based risk assessment. Nature Biotechnology 31(6): 498-500 
  • M. Kuntz (2014) The GMO case in France: Politics, lawlessness and postmodernism. GM Crops & Food 5(3): 163-169
  • Kuntz M (2014)  Is it possible to overcome the GMO controversy? Some elements for a philosophical perspective. In : Plant Biotechnology. Experiences and future prospects (Ricroch A, Chopra S & Fleischer SJ, Eds) Springer,  pp.107-111. 
  • Kuntz M (2014) Controverses autour de la transgénèse végétale : des visions du monde divergentes. Revue des question scientifiques (Société scientifique de Bruxelles/Université de Namur) 185(4) : 363-372 
  • A.E. Ricroch, A. Boisron and M. Kuntz (2015) Looking back at safety assessment of GM food/feed: an exhaustive review of 90-day animal feeding studies. Int. J. Biotechnology. 2014 Vol.13, No.4, pp.230 – 256
  • A. Ricroch, W. Harwood, Z. Svobodová, L. Sági, P. Hundleby, E.M. Badea, I. Rosca, G. Cruz, M.P. Salema Fevereiro, V. Marfà Riera, S. Jansson, P. Morandini, B. Bojinov, S. Cetiner, R. Custers, U. Schrader, H-J. Jacobsen, J. Martin-Laffon, A. Boisron, M. Kuntz (2015) Challenges facing European agriculture and possible biotechnological solutions. Crit Rev Biotechnol. Jul 1:1-9. 

Sans oublier mes deux livres "grand public" :

Les OGM, l'environnement et la santé  

OGM, la question politique

 

Pour résumer, nous avons examiné toutes les publications scientifiques qui ont décrit différentes approches expérimentales évaluant la biosécurité des OGM. Par des techniques de profilages à grande échelle, par l’alimentation de rongeurs dans des tests classiques de toxicologie dite subchronique (90 jours), par des études d’alimentation à long terme ou sur plusieurs générations (soit d’animaux de laboratoire, soit des animaux de ferme). Aucune étude sérieuse n’a conclu à un problème sanitaire pour les OGM mis sur la marché.

Nous avons également montré que les arguments environnementaux invoqués par certains gouvernements (dont des Français…), pour « justifier » une interdiction politique de la culture des OGM (deal avec l’écologie politique) étaient sans base scientifique.

 

Je rappelle ici que la « science » parallèle des activistes anti-OGM a subi quelques désagréments : n’avoir pas été validée par la communauté scientifique, voire même retirée d’un journal ou même prouvée frauduleuse

 

Je formule le vœu que ces données scientifiques, que j’ai l’honneur d’avoir mises en lumière avec mes collègues, comme d’autres l’ont fait, contribuent à permettre au plus grand nombre de distinguer le vrai du faux dans ce dossier.

Bien évidemment, les attaques personnelles de ceux que la vérité semble déranger ne m’empêcheront pas de continuer mon travail. Bien au contraire…

Published by Marcel Kuntz - dans Vérité ou Intox
commenter cet article