Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:00

ARTE, la chaîne que tous prétendent aimer mais que presque personne ne regarde, a crucialement besoin de rehausser son audience sous peine d’être finalement lâchée par les politiques.

ARTE, l’alibi culturel d’un service public télévisuel aligné sur la course à l’audimat du secteur privé, cherche son public dans ce que notre époque peut produire télévisuellement de pire : le triomphe de l’indigence culturelle alliée à la roublardise commerciale (en l’occurrence celle des marchands de peur).

 

La machine commerciale est maintenant bien rodée. Film catastrophiste, dvd, livre…, et surtout colossale publicité gratuite assurée par le lobby écologiste. Marie-Monique Robin est parfaite dans ce rôle : elle sait mieux que personne choisir le bouc émissaire idéal pour complaire au bobo-écolo et effrayer la mère de famille.

 

Retour sur les "Chefs-d’œuvre" de Marie-Monique Robin

 

Voleurs d’yeux

Enquête sur le parcours d’une journaliste militante et notamment l’affaire de son film Voleurs d’yeux à la thèse erronée, déjà : l’histoire d’un jeune garçon, Jaison Cruz Vargas, retrouvé sans yeux et présenté dans son documentaire comme la victime des trafiquants d’organes. Une contre-enquête a montré qu’il n’en était rien. Le malheureux garçon avait en réalité été victime d’une infection ophtalmique qui avait mal tourné. Plutôt que de reconnaître son erreur, la journaliste pratiqua l’intimidation…

 

Le Monde selon Monsanto

Dans le monde du "journalisme" à sensations, un sommet d’arrivisme incompétent et malveillant. 

Vérifiez vous-même le caractère fallacieux du livre : cliquer ici puis voir en bas de page.

 

L’auteur de ce site s’honore d’avoir osé s’opposer à ce pogrom anti-Monsanto. Ils ne furent pas nombreux à oser… Pourquoi faudrait-il défendre une "multinationale", américaine en plus ? dit la pensée unique. Réponse :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté, je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté, je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester
                                                                     attribué à Martin Niemöller, Pasteur

Marie-Monique Robin a ici confirmé son trait de caractère révélé lors du scandale des Voleurs d’yeux, l’agressivité pour toute réponse face à la critique, et le recours aux diffamatoires attaques ad hominem : ceux qui la critiquent sont forcément corrompus. Tactique connue de ceux qui n'ont plus d'arguments : discréditer le contradicteur.

 

Notre poison quotidien

MonpoisonquotidienRéactions :

«  Qui va nous faire croire que les paysans sont des empoisonneurs et des assassins ?

C’est insupportable parce que c’est malhonnête  »

Erik Orsenna

 

La fatwa contre les Doses Journalières Admissibles :

éclairage de Pascal Mainsant, ingénieur agronome


 Sur le panurgisme acritique de la presse, par Yann Kindo et Olivier Grosos

    

Des doses de contrepoisons sur le site Imposteurs :


L’espérance de vie

La toxicologie de comptoir

L’épidémiologie à la sauce Robin   

Et un retour sur les mystifications du Monde selon Monsanto


Le thème du prochain opus ?

Forcément une des obsessions de l’écologie d’idéologie. Et qui se prête au lucratif commerce de la peur. Les paris sont ouverts…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

boule 25/04/2011 14:46


son prochain film portera sur les vaccins


Astre Noir 30/03/2011 14:57


Dans le même style d'information-désinformation, Arte a livré récemment un documentaire sur "l'obsolescence programmée"

Alexandre Delaigue des econoclastes s'est livré à une belle descente de l'objet :
http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2011/03/07/1773-le-mythe-de-l-obsolescence-programmee

Je cite en particulier l'introduction :

"Arte a récemment diffusé un documentaire intitulé "prêt à jeter", consacré à l'obsolescence programmée. Le documentaire a apparemment eu un grand succès public, et la critique l'a unanimement
recommandé (Telerama-Le Monde-Le Figaro). Vous pouvez visionner le documentaire en vod en suivant ce lien, et pouvez (pour l'instant) le trouver sur youtube.

Comme il m'avait été recommandé par diverses personnes, je l'ai visionné. Ce documentaire est hélas d'une nullité intégrale. Parfois hilarant de bêtise, parfois nauséabond de complotisme, en tout
cas, jamais informatif."

Je vous invite aussi à lire un commentaire intéressant sur ce billet, le commentaire n°75 de Liberty valance :
http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2011/03/07/1773-le-mythe-de-l-obsolescence-programmee#c13431


Sceptique 28/03/2011 10:16


Les médias non engagés font le double travail de suivre le sens du vent, et de l'amplifier. C'est la condition pour avoir la bénédiction des lecteurs ou spectateurs. Ceux qui "poussent à la roue" à
partir d'une conviction fanatique, ou ceux qui défendent un avis non conformiste, "rament", et récoltent les injures.
Ces prises de position, d'une mauvaise foi évidente, sont le symptôme d'un malaise dans la civilisation, d'un doute sur le bien fondé de ses diverses innovations, l'oubli de ce qui a précédé
faisant ressortir cet aspect de risque.