Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 10:43

                                                                                                                màj le 19 juin 2011

Certains approuvent, comme Hubert Reeves, l’« Indispensable principe de précaution » :

 « …l’éthique invite à réfléchir sur les finalités d’une politique. Bien sûr, toute bonne politique permettant la suite de l’aventure humaine, donc assurant au mieux la pérennité de notre espèce, est celle dont la finalité vise à préserver ou à restaurer les meilleures conditions de vie pour l’ensemble de l’humanité.

En France le débat sur l’éthique a été abordé lors de la contestation du principe de précaution à adosser à la Constitution. Rappelons de quoi il s’agit : en face d’une incertitude devant une situation présentant des risques graves (et irréversibles pour certains), même en l’absence de preuves formelles, des mesures s’imposent et sans attendre ces preuves. Pas de fuite en avant. Prudence, mais pas inaction. Le principe de précaution, c’est la négation du triste slogan après nous le déluge. C’est l’exercice d’une morale prenant en compte les humains actuels et ceux, pas encore nés, déjà conçus ou pas. » 

 

D’autres opinions, diverses, émettent des critiques qui se rejoignent sur les utilisations à visées politiques du Principe de précaution.

 

Pour Jean de Kervasdoué, Professeur d'économie et de gestion des services de santé au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) , « Avec le principe de précaution, nous torpillons notre industrie et notre recherche » (Figaro magazine, 31 décembre 2010)

 

La présentation intitulée Quo Vadis ? de Maurice TUBIANA -Directeur honoraire de l’Institut Gustave Roussy (Villejuif), membre de l’Académie des Sciences et de l’Académie nationale de médecine– lors du Séminaire “Principe de précaution et politique de santéorganisé par l’Académie nationale de médecine et le Centre Georges Canguilhem (Université Paris Diderot).

 

OGM MON810 : comment ruiner en deux jours la crédibilité du principe de

précaution et de l’expertise scientifique? Par Olivier GODARD, Directeur de recherche au CNRS, professeur chargé de cours à l’École polytechnique, Département Humanités et sciences sociales

 

L'observatoire du principe de précaution.

Une interview de François EWALD, Professeur titulaire de la chaire d'assurances du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) et directeur de l'Ecole nationale d'assurances.

 

L’inquiétant principe de précaution, par Gérald BRONNER et Étienne GEHIN, PUF, 2010

Vidéo d'une conférence de Gérald Bronner.

 

Travaux parlementaires français :

« Le principe de précaution : bilan de son application quatre ans après sa constitutionnalisation », (COMPTE-RENDU DE L'AUDITION PUBLIQUE du 1er octobre 2009 organisée par M. Claude BIRRAUX, député, et M. Jean-Claude ETIENNE, sénateur).

 

RAPPORT D’INFORMATION fait au nom du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l’évaluation de la mise en œuvre de l’article 5 de la Charte de l’environnement relatif à l’application du principe de précaution (8 juillet 2010), par MM. Alain GEST et Philippe TOURTELIER, Députés.

PP Shadok

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique 01/05/2010 07:48


Le rapport du Professeur Tubiana est très intéressant et précieux. Je vais le transmettre à mon député!