Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 19:23

Un article par Hutchison et collaborateurs publié par la revue Science montre que les agriculteurs cultivant des maïs non-OGM dans le voisinage de maïs OGM de type Bt (protégés contre un insecte ravageur) ont bénéficié économiquement du déclin des populations de cet insecte, déclin que ces maïs Bt ont permis au niveau de larges régions des Etats-Unis.

Lire un résumé et des commentaires par A. Ricroch, JB. Bergé et M. Kuntz.

 

Personne n’avait prévu cet effet de la culture de ce type d’OGM. Un constat critique s'impose donc sur l’inanité d’une création du gouvernement français : le Comité « économique, éthique et social », qui devrait évaluer les avantages économiques d’un OGM avant que celui-ci soit autorisé. De plus, ce comité n'est pas composé d'économistes mais de représentants de différents lobbies : ses "recommandations" reflètent le rapport de force en son sein et non une évaluation digne de ce nom.

Ne vaudrait-il pas mieux reconnaître que ce Comité est un simple forum ? Plutôt que d'essayer d'imposer cette approche non-scientifique au niveau européen, sous prétexte "d'améliorer" les évaluations des OGM. En fait, il s'agit pour le gouvernement français, dans le cadre de sa politique anti-OGMde marginaliser l'évaluation scientifique qui ne va pas dans son sens

Partager cet article

Repost 0

commentaires