Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 22:19

Le 5 septembre 1995, 20 ans jour pour jour, Greenpeace avait présenté ses excuses au sujet de sa campagne fallacieuse contre le projet de Shell de couler au large dans l’Atlantique la plateforme pétrolière Brent Spar située en Mer du Nord et devenue obsolète.

Greenpeace avait organisé dans le monde entier une puissante campagne médiatique contre ce projet. Des militants de Greenpeace ont occupé le Brent Spar pendant plus de trois semaines. Ils y avaient prélevé des échantillons. Greenpeace contesta sur cette base les chiffres de Shell et affirma qu’il s'y trouvait jusqu’à 5500 tonnes de pétrole et des produits toxiques en quantités susceptibles d’entrainer des pollutions importantes.

En raison du succès de cette campagne médiatique, notamment en Europe du Nord, incluant un boycott des stations-service Shell, accompagnée d’attaques physiques et d’un incendie criminel sur une station-service en Allemagne, Shell abandonna ses plans pour se débarrasser de Brent Spar en mer - tout en continuant à affirmer que couler la plateforme était l'option la plus sûre, à la fois pour l’environnement et dans une perspective de santé et de sécurité industrielle.

 

Après avoir amarré le Brent Spar à Erfjord (Norvège), Shell a chargé le conseil indépendant norvégien Det Norske Veritas (DNV) de mener une vérification du contenu de Brent Spar et d’enquêter sur les allégations de Greenpeace. Devant l’évidence, Greenpeace a admis que ses allégations étaient inexactes et a présenté des excuses à Shell…

Restait-il à la multinationale de l'écologisme un peu d'éthique ? Ou était-ce pure stratégie médiatique ? C'était il y a 20 ans. Depuis, Greenpeace a multiplié les campagnes manipulatrices, sans jamais s'excuser...

 

Greenpeace ne s'est pas excusé pour avoir raconté des balivernes contre le Riz Doré, prétendant qu'il faudrait manger des kilos de cet OGM humanitaire pour bénéficier de ses effets de prévention contre le manque de vitamine A. Greenpeace pousse le manque d'éthique absolu jusqu'à poursuivre ses campagnes contre ce riz, ayant réussi à faire abandonner le projet dans la plupart des pays qui pourraient en bénéficier.

Tant pis pour les enfants qui deviennent aveugles ou meurent...

 

 

Greenpeace va-t-il s'excuser auprès de ses employés mécontents de leur condition sociale ? Voir leur pétition et une vidéo. Il y est révélé que les solliciteurs (de fonds) pour Greenpeace sont tenus à un quota de ventes et s'ils ne parviennent pas à réunir assez d'argent, ils sont licenciés sans ménagement.

 

Quand Greenpeace nous prend pour des poires

Lire au sujet de la campagne de Greenpeace sur les pommes.

Sur le blog Agriculture, alimentation, santé publique... soyons rationnels .

Et sur Ecolopedia.

Partager cet article

Repost 0

commentaires