Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 19:53

New/nouvelle publication                                           drapeau francaisversion française ci-dessous

Destruction of public and governmental experiments of GMO in Europe

Marcel Kuntz. GM Crops & Food, Vol. 3(4), pages 1-7, October/November/December 2012

 

uk-flagThe purpose of this article is to compile the destruction of GMO trials from academic or governmental research institutes in Europe. About 80 acts are identified, mainly in 4 countries; namely France, Germany, the United Kingdom and Switzerland. Examples are also provided for Italy and Belgium.

 

The general conclusions that can be drawn from these destructions are:

 

The vast majority of destroyed academic or governmental experiments were designed to assess the safety of GMOs.

 

Destructions were not limited to field experiments (some confined experiments were also destroyed).

 

cirad2bisDestruction could not be prevented by dialog initiated by scientists.

 

In a few cases, the destruction was accompanied by other damage to property, threats or violence against individuals.

 

Field trial of GMOs is now virtually impossible in many European countries.

 

The EU, national governments and local authorities contribute morally and financially to a major impediment to research on green biotechnology.  

               

                                              Anti-science slogan in the vandalised CIRAD greenhouse

                                            (Let's unmask researchers / let's empty the laboratories)

 

drapeau francaisDestruction des expériences de la recherche publique et  gouvernementale sur les OGM en Europe

Le but de cet article est de compiler les destructions des essais d'OGM de la recherche des Institutions académiques ou gouvernementales en Europe. Environ 80 actes ont été répertoriés, principalement dans 4 pays, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Suisse. Des cas sont aussi décrits en Belgique et en Italie.


Les conclusions générales qui peuvent être tirées sont :


La grande majorité des destructions concernent des expériences qui visaient à évaluer la sécurité des OGM.


Ces destructions ne se sont pas limitées à des essais en champ (des expériences confinées ont également été détruites).


Aucune destruction n'a pu être empêchée par des tentatives de dialogue initiées par les scientifiques.


Dans un certain nombre de cas, la destruction de l'essai a été accompagnée d'autres dommages à des propriétés, de menaces ou de violence contre des personnes.


Les essais au champ sont aujourd'hui quasi impossibles dans certains pays européens.


L'UE, certains gouvernements nationaux et certaines autorités territoriales ont contribué, moralement et financièrement, à un obstacle majeur pour la recherche en biotechnologie verte.

Partager cet article

Published by Marcel Kuntz - dans Documents
commenter cet article

commentaires