Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus. Ses analyses n'engagent pas ses employeurs.

Dernier ouvrage:

Glyphosate, le bon grain et l'ivraie

 

Précédent : L'affaire Séralini: l'impasse d'une science militante

Autre ouvragecouv grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 22:09

Ce site publie chaque mois la synthèse des nouvelles références scientifiques concernant les plantes transgéniques. En mars 2011, la banque de données BergéRicrochGMlibrary contenait au total 27369 publications qui peuvent contribuer à un débat informé sur les OGM.

ref blog janfevmars201-a

ref blog janfevmars201-b

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 21:58

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 188. 2 mai 11
**********************************************************************
LettreInfoPGM : l'ACTUALITE des PGM et d'autres sujets de débats. Pour s'abonner gratuitement à cette Newsletter: https://tamise.ujf-grenoble.fr/sympa/info/lettreinfopgm

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
RAPPORTS sur les BENEFICES ECONOMIQUES et ENVIRONNEMENTAUX des CULTURES de PGM
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1/ dans le monde.
Cabinet d'études britannique P.G. Economics : selon ce rapport (financé par Monsanto) sur la période 1996-2009, l'utilisation de cultures GM a permis de réduire la quantité de pesticides utilisés de 393000 tonnes (-8,7%) et entraîné un gain économique pour les exploitants estimé à 10,8 milliards de dollars en  2009, également répartis entre agriculteurs des pays développés et  ceux des pays émergents.
Le résumé:

http://www.pgeconomics.co.uk/page/29/sustainable,-profitable-and-productive-agriculture-continues-to-be-boosted-by-the-contribution-of-biotech-crops

Une publication traite des bénéfices environnementaux: "Global impact of biotech crops. Environmental effects 1996-2009. "Graham Brookes and Peter Barfoot. GM Crops 2:1, 1-16; 
January/February/March 2011:
http://www.landesbioscience.com/journals/gmcrops/BrookesGMC2-1.pdf

2/ au Brésil.
Cabinet Celeres : l'adoption des cultures biotechnologiques y aurait contribué à réduire la consommation d'eau, de carburant et de matières actives appliquées au champ.
http://www.celeres.com.br/1/english/RelBiotechBenefits2010_Ambiental_vf1_Eng.pdf


3/ au Canada. Publication de Smyth et coll. "Environmental impacts from herbicide  tolerant canola production in Western Canada". Agricultural Systems, 2011, 104(5): 403-410.
L'article rapporte une enquête effectuée en 2007 auprès de 600 producteurs de colza herbicide-tolérant de l'Ouest du Canada. Il en ressort que les variétés GM ont contribué à l'adoption de  pratiques sans labour bénéfiques pour la conservation des sols et le stockage de carbone dans les sols. Une réduction du nombre de traitements herbicides et de matières actives utilisées est aussi mise en évidence.
http://www.ask-force.org/web/HerbizideTol/Smyth-Environmental-Impacts-HT-Canola-2011.pdf


4/ dans l'UE
 RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPEEN ET AU CONSEIL sur les  répercussions socioéconomiques de la culture d'OGM établi sur la base des contributions des Etats membres. Ces derniers étaient invités :
-à rendre compte ex post de l'incidence socioéconomique des PGM cultivées sur leur territoire;
-à évaluer ex ante les répercussions socioéconomiques possibles de la culture future d'OGM.
A noter l'échec relatif de la démarche, car, outre le fait que tous les pays n'ont pas répondu, la Commission déplore  "que les informations disponibles ont souvent des fondements statistiques ténus et reposent fréquemment sur des idées préconçues concernant la culture des OGM".
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/11/477&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en

Le rapport : http://ec.europa.eu/food/food/biotechnology/reports_studies/docs/socio_economic_report_GMO_fr.pdf

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
VERS une LEGITIMATION des ZONES d'EXCLUSION de CULTURES de PGM dans  les PAYS de l'UE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cette correspondance à la revue Nature Biotechnology, de Sabalza et  coll. et intitulé "EU legitimizes GM crop exclusion zones", analyse les  votes des Etats-membres sur les PGM et les interdictions décrétées par  certains pays. Sur le projet de la Commission qui vise à laisser le  droit aux Etats-membres d'interdire la culture des variétés autorisées  dans l'UE, les auteurs concluent: "bien que le système d'autorisation soit toujours basé sur la science, la Commission l'a rendu sans effet. Cela en donnant aux Etats-membres  les moyens d'ignorer ou d'annuler les recommandations réglementaires, et d'autoriser la mise en oeuvre de politiques sans base rationnelle, par des personnes n'ayant pas de compte à rendre. http://www.writescience.com/RMT%20PDFs/Sabalza_2011_NatureBiotechnol.pdf

------------------------------------------------------------
DEMANDES d'ESSAIS au CHAMP dans l'UE
-----------------------------------------------------------
A noter :
-essai de lin ayant des propriétés thermoplastique et d'élasticité des  fibres améliorées, ainsi qu'une capacité antioxydante accrue des  graines (Pologne, Université Wroclaw),
-Evaluations de la résistance de blés à des pathogènes fongiques (Allemagne, Université de Rostock),
-Evaluations de peupliers ayant des propriétés du bois modifiées (Suède,  Swedish University of Agricultural Sciences)
http://gmoinfo.jrc.ec.europa.eu/gmp_browse.aspx

------------------------------------------------------------
BASE de DONNEES des PGM AUTORISEES
-----------------------------------------------------------
http://www.isaaa.org/gmapprovaldatabase/default.asp

----------------------------------------------------------------------------------------------------
PERSPECTIVES pour une MEILLEURE TOLERANCE à la SECHERESSE
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Le rapport "Quelles sont les perspectives d'amélioration génétique de  plantes cultivées tolérantes à la sécheresse ? par Laure Gaufichon,  Jean-Louis Prioul et Bernard Bachelier, de la Fondation FARM:
http://www.fondation-farm.org/zoe_fic/etude_secheresse_complete.pdf

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La Fondation BILL et MELIDA GATES CONTINUE de FINANCER la LUTTE contre  la MALNUTRITION
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.nature.com/news/2011/110414/full/news.2011.233.html

------------------------------------------------------------
Les ENJEUX de la BIOLOGIE de SYNTHESE
-----------------------------------------------------------
Audition publique ouverte à la presse, le mercredi 4 mai 2011 à Paris, sous l'égide de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST):
http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-oecst/program_AP_biologie_synthetique.pdf

 

--------------------------------------------------------------------------
Vers de NOUVELLES AUTORISATIONS aux ETATS-UNIS
-------------------------------------------------------------------------
Maïs Agrisure Viptera 3220 de Syngenta : il s'agit d'un empilement de traits (stack) incluant Agrisure Viptera (nouveau mode d'action contre des insectes basé sur la protéine Vip3A), le trait Agrisure CB/L déjà largement utilisé (apportant une protection contre la pyrale et 
une tolérance à l'herbicide glufosinate), le trait Herculex (également contre la pyrale), et le trait Agrisure GT (conférant une tolérance au glyphosate). Syngenta espère recevoir les autorisations pour la culture et les marchés d'exportation pour une commercialisation en 2012.

http://www.syngentabiotech.com/news_releases/news.aspx?id=143962

Maïs Genuity SmartStax RIB de Monsanto : à noter que la nouveauté réside dans le concept RIB ("refuge in the bag"). Cela consiste à mélanger semences de variétés insecte-résistantes et de variétés utilisées précédemment en zone refuge afin d'éviter l'apparition d'insectes résistants. Après cet "U.S. Regulatory Registration", Monsanto espère une commercialisation en 2012 :  http://monsanto.mediaroom.com/index.php?s=43&item=939
Le concept Refuge-in-the-Bag:

http://www.monsanto.com/newsviews/Pages/Explaining-Refuge-in-the-Bag-Concept.aspx


-----------------------------------------------------------------------------------
VACHES GM PRODUISANT du LAIT plus PROCHE du LAIT HUMAIN
----------------------------------------------------------------------------------
Cet article d'une équipe  chinoise décrit des vaches transgéniques dont  le lait produit du lysozyme. Le lysozyme, protéine bactéricide protégeant les nourrissons contre les infections microbiennes, est très présent  dans le lait humain, mais seulement à l'état de traces dans le lait de vache.
"Characterization of Bioactive Recombinant Human Lysozyme Expressed in Milk of Cloned Transgenic Cattle". Yang et coll. PLoS ONE 2011 6(3): e17593.

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0017593  

La  même équipe a également obtenu des vaches GM produisant une autre protéine du lait humain, la lactoferrine, et une autorisation d'essais a été accordée.
http://greenbio.checkbiotech.org/news/china_grants_approval_testing_gm_cows_human_milk


------------------------
A signaler le LIVRE
-------------------------
Champs électromagnétiques, environnement et santé, sous la direction d'Anne Perrin et Martine Souques (Springer, 2010):  http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1558

Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 12:43

             updated August 2012                                                  Cliquez ici pour la version françaisedrapeau francais

A recent publication by Aziz Aris and Samuel Leblanc in the journal Reproductive Toxicology (Maternal and fetal exposure to pesticides associated to Genetically Modified Foods in Eastern Townships of Quebec, Canada) claims to have detected traces of:

herbicides (used on herbicide tolerant ‘genetically modified’ plant varieties) or their major metabolite,

and the insecticidal protein Cry1Ab (produced by certain varieties -called Bt- resistant to insect pests)

in the blood of Canadian women, pregnant or not pregnant, and in umbilical cords.

 

This site will publish any credible information about the validity of these claims and this article will be updated periodically.

The critical views posted on this site are in agreement with the comments of Food Standard Australia New Zealand (FSANZ) and of Prof. A. de Weck (immunologist). Read also a publication by Utz Mueller & Janet Gorst (FSANZ) reminding that the compounds allegedly detected can originate from other sources than GMOs (Bt proteins are also used on organic products for example). 

Read also the information provided by A. Blacker et al. (Bayer CropScience) which suggests an enormous error in detecting glufosinate and a metabolite. Read also the answers by D.A. Goldstein et al. (Monsanto).

 

A publication lacking credibility

Only claims of Aris and Leblanc on Cry1Ab are discussed here for the time being.

The Cry1Ab protein is produced by some Bt cotton and corn (e.g. MON810). Aris and Leblanc claim they detected this protein in 93% of pregnant women and 69% of non-pregnant women tested and believe that this is linked to the consumption of foods derived from Bt varieties, which in Canada must mean corn rather than cottonseed oil. 


Surprisingly, the authors do not consider that the origin of Cry1Ab could be food from organic farming (which sprays Cry1Ab, or bacteria producing it, on fruit or vegetable crops) or from its use in gardening (CryA1b is part of available "natural insecticide" formulations).

 

If we examine the possibility of a Bt corn food origin for Cry1Ab, since these proteins do not bioaccumulate, it is necessary to consider recent consumption.

First question: do 93% of pregnant women in Canada actually consume corn almost daily?

Second question: are the values in blood reported by Aris and Leblanc consistent with the levels present in Bt corn kernels? The answer is no. Here is why:


The authors reported average values of 0.19 nanograms per milliliter (ng / ml) of blood from pregnant women. Knowing that, in corn MON810 for example, levels of Cry1Ab in the grain are between 190 and 390 ng / g fresh weight, assuming that 1% will pass into the blood (which is on the high side taking into account losses during corn storage, cooking, gastric digestion and the intestinal barrier), this would require a woman of 60 kg to consume 120 g of corn (for the mean blood value of 0,19 ng / ml, assuming a plasma volume of 2.5 liters) and about 1.5 kg (for the maximum reported blood values of 2.28 ng / ml), which seems unrealistic ... And even more if one takes into account all extracellular fluids (10 liters, which would imply an average consumption of 490 g of corn and 5.8 kg in order to reach the maximum value in blood).

 

Third question (which follows logically the above-mentioned findings): is the Cry1Ab detection method used by Aris and Leblanc reliable?


Note first that the test used, marketed by Agdia, is claimed to detect the protein Cry1Ab from 1 ng / ml (read the introduction to this article). While Aris and Leblanc claim to have detected average concentrations lower than the detection limit, e.g. 0.04 ng / ml in umbilical cords!


One can cite the publication by Lutz et al(J. Agric. Food Chem. 2005, 53 (5) :1453-6) showing that the ELISA test used by Aris and Leblanc is not sufficient to guarantee the identity of positive signals (« to avoid misinterpretation, samples tested positive for Cry1Ab protein by ELISA should be reassessed by another technique »).

Note that Aris and Leblanc did not discuss this issue, nor the results of Chowdhury et al(J. Animal Sci., 2003, 81:2546-2551) which indicate that these ELISAs do not work for blood (from pigs)...

Moreover, they do not cite the publication by Paul et al(Analytica Chimica Acta 2008, 607: 106-113) that discusses the validity of the tests available on the market...


(Provisional) answers to the questions that arise: in the absence of the validation of the detection of Cry1Ab, it is likely that the authors, incorrectly, conclude that any signal was indicative of the presence of the Cry1Ab protein, whereas they most likely correspond to false positives.


A possible validation, which surprisingly is lacking in the work of Aris and Leblanc, is the electrophoretic separation of plasma proteins and immunodetection of the protein Cry1Ab ('Western blot', a common laboratory technique).


It therefore appears that this publication, in its present state, is of unsufficient quality to be convincing. It has not undergone a proper review process according to the standards of a scientific journal, which would have required the validation of the results and their discussion in relation to available literature.

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 10:33

             màj août 2012                                                           Click here for the English versionuk-flag

Une publication récente d’Aziz Aris et Samuel Leblanc dans le journal Reproductive Toxicology (Maternal and fetal exposure to pesticides associated to genetically modified foods in Eastern Townships of Quebec, Canada) affirme avoir détecté des traces :

d’herbicides (utilisés sur les variétés ‘génétiquement modifiées’ tolérantes à des herbicides) ou de leur métabolite principal,

ainsi que la protéine insecticide Cry1Ab (produite par certaines variétés dites Bt, résistantes à des insectes ravageurs)

dans le sang de femmes canadiennes, enceintes ou non, et des cordons ombilicaux.

 

Ce site publiera toute information crédible quant à la validité de ces affirmations et cet article sera ainsi mis à jour périodiquement.

Les commentaires critiques publiés sur ce site sont en accord avec ceux de l'Agence d'évaluation d'Australie et Nouvelle Zélande (FSANZ) et ceux de Alain de Weck (Professeur émérite d’immunologie). Lire aussi la publication de Utz Mueller & Janet Gorst (FSANZ) qui rappellent notamment que les composés prétendument détectés peuvent provenir d’autres sources que les OGM (utilisation des protéines Bt en agriculture biologique par exemple).

Lire les éléments d’information fournis par A. Blacker et coll. (Bayer CropScience) qui laissent penser à une  erreur grossière quant à la détection du glufosinate et d'un métabolite. Lire aussi les réponses de D.A. Goldstein et coll. (Monsanto).

 

Une publication peu crédible

Seules les allégations d’Aris et Leblanc concernant la protéine Cry1Ab sont discutées ici pour le moment.

La protéine Cry1Ab est produite par les cotonniers et certains maïs Bt (par exemple MON810). Aris et Leblanc prétendent l’avoir détectée chez 93% des femmes enceintes et 69% des femmes non-enceintes testées et considèrent que cela est lié à la consommation d’aliments dérivés de variétés Bt. Il s’agirait donc de maïs, plutôt que d’huile de coton peu consommée au Canada.

Curieusement, les auteurs ne considèrent pas que l’origine de Cry1Ab puisse être les aliments issus de l’agriculture biologique (qui utilisent en épandage sur des cultures maraichères ou fruitières des protéines Cry1Ab ou des bactéries qui les produisent) ni son utilisation en jardinage (préparations d’« insecticides naturels » en vente libre).

 

Si nous retenons l’origine alimentaire via le maïs Bt, sachant que ces protéines ne bioaccumulent pas, il faut donc envisager une consommation récente.

Première question : 93% des femmes enceintes canadiennes consomment-elles quotidiennement ou presque du maïs ?

Deuxième question : les valeurs sanguines rapportées par  Aris et Leblanc sont-elles compatibles avec les teneurs présentes dans les grains de maïs ? La réponse est non. Voici pourquoi :

Les auteurs rapportent des valeurs moyennes de 0,19 nanogrammes par millilitre (ng/ml) de sang chez les femmes enceintes. Sachant que, chez le maïs MON810 par exemple, les teneurs de Cry1Ab dans le grain sont comprises entre 190 et 390 ng/g de poids frais, en supposant que 1% puisse passer dans le sang (hypothèse extrêmement haute compte tenu des pertes lors du stockage du maïs, de la cuisson, puis de  la digestion gastrique et des limites au passage éventuel de la barrière intestinale), cela nécessiterait pour une femme de 60 kg la consommation de 120 g de maïs (pour obtenir les valeurs sanguines moyennes de 0,19 ng/ml pour  un volume de plasma de 2,5 litres) et d’environ 1,5 kg  (pour  les valeurs sanguines maximales rapportées de 2,28 ng/ml), ce qui parait irréaliste… Et encore plus si on tient compte de l’ensemble des fluides extracellulaires (soit 10 litres, ce qui impliquerait une consommation de 490 g de maïs en moyenne et 5,8 kg pour la valeur maximale).

 

Troisième question (qui découle logiquement des constats ci-dessus) : la détection de la protéine Cry1Ab par Aris et Leblanc est-elle fiable ?

Notons tout d’abord que le test utilisé, commercialisé par la société Agdia, est réputé détecter la protéine Cry1Ab à partir de 1 ng/ml (lire l'introduction de cet article). 

Or Aris et Leblanc prétendent avoir détecté des concentrations moyennes plus faibles que la limite de détection, par exemple 0,04 ng/ml dans les cordons ombilicaux !

Citons ici la publication de Lutz et coll. (J. Agric. Food Chem. 2005, 53(5):1453-6) qui montre que le test de type ELISA utilisé par Aris et Leblanc n’est pas suffisant pour garantir l’identité des signaux positifs (« to avoid misinterpretation, samples tested positive for Cry1Ab protein by ELISA should be reassessed by another technique »).

A noter que Aris et Leblanc ne discutent pas ce problème, ni les résultats de  Chowdhury et coll. (J. Animal Sci. 2003, 81:2546-2551) qui indiquent que ces tests ELISA ne fonctionnent pas pour le sang (de cochons)…

De plus, ils ne citent pas la publication de Paul et coll. (Analytica Chimica Acta 2008, 607: 106–113) qui discutent la validité des tests disponibles sur le marché…


Réponse (provisoire) aux questions qui se posent : en l’absence de validation de la détection de Cry1Ab,  il est probable que les auteurs ont, de manière erronée, concluent que tout signal était indicatif de la présence de la protéine Cry1Ab, alors qu’il s’agit vraisemblablement de faux positifs.

Une validation possible, absente des travaux d’Aris et Leblanc de manière étonnante, eut été des séparations électrophorétiques des protéines du plasma et l’immunodétection de la protéine Cry1Ab (‘western blot’, technique de laboratoire très courante).

Il apparaît donc que cette publication est, en l’état, de qualité insuffisante pour être crédible. Elle n’a pas fait l’objet d’un processus de relecture suffisamment rigoureux et digne d’un journal scientifique, qui aurait du exiger la validation des résultats et leur discussion par rapport à la littérature disponible.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:51

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES

N° 187.   5 avril 11

**********************************************************************

LettreInfoPGM : l'ACTUALITE des PGM et d’autres sujets de débats. Pour s'abonner gratuitement à cette NewsLetter: https://tamise.ujf-grenoble.fr/sympa/subscribe/lettreinfopgm

 

 

----------------------------------------------------------------------------

ACTUALITES de l'EUROPEAN FOOD SAFETY AUTHORITY

-----------------------------------------------------------------------------

L'EFSA débat du CHOIX des COMPARATEURS dans l'évaluation des PGM.

Une lignée PGM est actuellement comparée à une lignée référence considérée comme sûre (une lignée conventionnelle proche) pour l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux. Les participants ont débattu du choix des lignées de référence et du concept sous-jacent de "substantial equivalence".

Le contexte: http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/gmo101130.htm?wtrl=01   

Les débats : http://www.efsa.europa.eu/fr/events/event/gmo110331.htm

 

INDEPENDANCE de la PROCEDURE d'EXPERTISE

La Directrice de l'EFSA se refuse à une exclusion systématique des experts scientifiques ayant eu, à un moment ou un autre, une activité rémunérée par des industriels (ou d'ailleurs par des ONG). L'indépendance repose sur la transparence et la réfutation ciblée d'un expert pour une expertise donnée en cas de conflit d'intérêt.

http://www.gmo-safety.eu/news/1309.efsa-expert-independence.html

 

-----------------------------------------------------

L'AVOCAT GENERAL de la COUR DE JUSTICE de l'UE DECLARE ILLEGALE

l'INTERDICTION par la FRANCE de la CULTURE du MAÏS GM

------------------------------------------------------

Cet avis repose uniquement sur des considérations juridiques : la France aurait dû demander à l'UE d'agir avant d'invoquer la clause de sauvegarde sur des allégations de risques environnementaux.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/24/1042058-L-interdiction-des-OGM-illegale.html

 

A noter : la France ne pouvait suivre cette procédure puisqu'elle n'avait pas d'arguments scientifiques valides comme l'exige la règlementation européenne. Voir l'Avis négatif de l'EFSA : http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/850.htm

 

Pour rappel, le gouvernement avait décidé d'interdire la culture du maïs GM en 2008 suite à un accord politique passé avec les écologistes avant le Grenelle de l'environnement :

http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-faute-66254152.html

 

----------------------------------------------------------------------------------------

SANS OGM : PROJET de DECRET du GOUVERNEMENT FRANCAIS

-------------------------------------------------------------------------------------------

Le projet de décret relatif à l'étiquetage des denrées alimentaires issues de filières qualifiées « sans organismes génétiquement modifiés » a été soumis à l'avis du Haut conseil des biotechnologies (HCB) en octobre 2010 :

http://www.environnement-online.com/presse/environnement/actualites/2219/ogm/avis-du-hcb-sur-le-projet-de-decret-relatif-a-letiquetage-des-denrees-alimentaires-issues-de-filieres-qualifiees-sans-ogm

A noter qu'en décembre 2010 le Ministère de l'Ecologie a également commandité une étude sur la faisabilité et la durabilité économique de filières sans OGM à une agence de consultance privée, Arcadia International :

http://www.arcadia-international.net/news.php?desc=85&lg=uk&detail=85

 

L'Avis du Conseil Scientifique de HCB (10 mars 2011) dans le cas des PRODUITS de l'APICULTURE :

http://www.ogm.gouv.fr/IMG/pdf/Avis_projet_de_decret_sans_OGM_110131_6_cle8f9411.pdf

La recommandation du Comite économique, éthique et social du HCB sur le projet de décret :

http://www.ogm.gouv.fr/IMG/pdf/Recommandation_Sans_OGM_definitive_cle8ab656.pdf

On y relèvera la position divergente de la CFDT : « cette complexité est propre à égarer le consommateur et vise in fine à ne protéger que les filières de production et de distribution qui tirent un avantage économique de ces distinctions. Il est important de rappeler aux consommateurs qu'aucun OGM n'entre dans l'alimentation, humaine ou animale, sans démonstration de son innocuité. »

 

Pour rappel, les avis de HCB en octobre 2009 sur la même question :

http://www.ogm.gouv.fr/article.php3?id_article=3

 

-------------------------------------------------------------------------

Une NOUVELLE ETUDE DEMENT le LIEN entre OGM et SUICIDES de PAYSANS INDIENS

-------------------------------------------------------------------------

http://www.biotechnologies-vegetales.com/node/253

 

---------------------------------------------------------

La LEGISLATION EUROPEENNE PEUT-ELLE EMPECHER l'UTILISATION

des SEMENCES GM DEVENUES LIBRES de DROIT ?

--------------------------------------------------------

Selon cet article d'Henry Miller et Drew Kershen, la législation européenne (qui limite l'autorisation de l'utilisation des variétés GM dans le temps) pourrait entraîner un problème non-anticipé. Après expiration de la propriété intellectuelle, si les industriels ne demandent pas leur renouvellement, les variétés GM pourraient se trouver libres mais illégales.

http://blogs.forbes.com/henrymiller/2011/03/30/innovation-arrested-by-the-law-of-unintended-consequences/

 

-----------------------------------

DEMANDES d'ESSAIS au CHAMP dans l'UE

------------------------------------

A noter des essais de maïs en Espagne et Slovaquie, de betteraves en Espagne, un essai de pommes au Pays-Bas et un essai de riz à biomédicament (Maladie de Gaucher) en Espagne: http://gmoinfo.jrc.ec.europa.eu/gmp_browse.aspx

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

AVANTAGES SOCIAUX et ENVIRONNEMENTAUX de la BIOTECHNOLOGIE pour l'AGRICULTURE BRESILIENNE

-----------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.bolsamania.fr/actualites/conferenceDePresse/Une-etude-indique-que-les-avantages-sociaux-et-environnementaux-de-la-biotechnologie-sont-benefiques--30030071fr-1--18a36ceeb2e4593a62369c272554cbdb.html

 

--------------------------

ARBRES ISSUS des BIOTECHS 

--------------------------

L'Institute of Forest Biotechnologie propose des principes pour leur utilisation responsable:

http://www.responsibleuse.org/material/Responsible_Use_2-page_suppary_v5.pdf

 

-----

LIVRE

-----

Rapport sur la science et la technologie de l'Académie des sciences n°32 : Démographie, climat et alimentation mondiale : http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/rst32.htm

A noter la recommandation P15 : « Pour rendre ces évolutions possibles, des recherches et mises au point (i) de pratiques agricoles nouvelles comme, par exemple, l'agriculture de précision pour la gestion des intrants et (ii) de variétés nouvelles (obtenues par sélection conventionnelle ou génomique, ou par transgenèse), plus productives, plus efficaces dans l'utilisation de l'eau et des engrais, plus tolérantes au stress biotique et abiotique, doivent être soutenues ». http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/rst32_rec.pdf

 

---------------------------------

DEFIS pour la RECHERCHE AGRICOLE

--------------------------------

Un document de 300 pages récemment publié par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) rassemble les contributions de vingt experts, qui ont été réunis lors d'une conférence sur le sujet en 2009 :

http://browse.oecdbookshop.org/oecd/pdfs/browseit/5110051E.PDF

 

----------------------------------------

UE : PAS d'ACCORD sur les ANIMAUX CLONES

----------------------------------------

Le Conseil a épuisé toutes les possibilités d'accord sur la question des aliments nouveaux, et en particulier sur celle des aliments produits à partir d'animaux clonés.

http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/fr/lsa/120374.pdf

 

----------------------------------------------------------------

COLLOQUE : la PRECAUTION PAR PRINCIPE ?

----------------------------------------------------------------------

La Fondation Jean-Jaurès et la Fondation pour l'innovation politique organisent un colloque sur le principe de précaution le mardi 12 avril prochain :

http://www.jean-jaures.org/Manifestations/Les-colloques/La-precaution-par-principe/

Partager cet article
Repost0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:00

ARTE, la chaîne que tous prétendent aimer mais que presque personne ne regarde, a crucialement besoin de rehausser son audience sous peine d’être finalement lâchée par les politiques.

ARTE, l’alibi culturel d’un service public télévisuel aligné sur la course à l’audimat du secteur privé, cherche son public dans ce que notre époque peut produire télévisuellement de pire : le triomphe de l’indigence culturelle alliée à la roublardise commerciale (en l’occurrence celle des marchands de peur).

 

La machine commerciale est maintenant bien rodée. Film catastrophiste, dvd, livre…, et surtout colossale publicité gratuite assurée par le lobby écologiste. Marie-Monique Robin est parfaite dans ce rôle : elle sait mieux que personne choisir le bouc émissaire idéal pour complaire au bobo-écolo et effrayer la mère de famille.

 

Retour sur les "Chefs-d’œuvre" de Marie-Monique Robin

 

Voleurs d’yeux

Enquête sur le parcours d’une journaliste militante et notamment l’affaire de son film Voleurs d’yeux à la thèse erronée, déjà : l’histoire d’un jeune garçon, Jaison Cruz Vargas, retrouvé sans yeux et présenté dans son documentaire comme la victime des trafiquants d’organes. Une contre-enquête a montré qu’il n’en était rien. Le malheureux garçon avait en réalité été victime d’une infection ophtalmique qui avait mal tourné. Plutôt que de reconnaître son erreur, la journaliste pratiqua l’intimidation…

 

Le Monde selon Monsanto

Dans le monde du "journalisme" à sensations, un sommet d’arrivisme incompétent et malveillant. Lire une analyse point par point.

L’auteur de ce site s’honore d’avoir osé s’opposer à ce pogrom anti-Monsanto. Ils ne furent pas nombreux à oser… Pourquoi faudrait-il défendre une "multinationale", américaine en plus ? dit la Pensée Unique. Réponse :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté, je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté, je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester
                                                                     attribué à Martin Niemöller, Pasteur

Marie-Monique Robin a ici confirmé son trait de caractère révélé lors du scandale des Voleurs d’yeux, l’agressivité pour toute réponse face à la critique, et le recours aux diffamatoires attaques ad hominem : ceux qui la critiquent sont forcément corrompus. Tactique connue de ceux qui n'ont plus d'arguments : discréditer le contradicteur.

 

Notre poison quotidien

MonpoisonquotidienRéactions :

«  Qui va nous faire croire que les paysans sont des empoisonneurs et des assassins ?

C’est insupportable parce que c’est malhonnête  »

Erik Orsenna

 

La fatwa contre les Doses Journalières Admissibles :

éclairage de Pascal Mainsant, ingénieur agronome

 

 Sur le panurgisme acritique de la presse, par Yann Kindo et Olivier Grosos

    

Des doses de contrepoisons sur le site Imposteurs :

 

L’espérance de vie

La toxicologie de comptoir

L’épidémiologie à la sauce Robin   

Et un retour sur les mystifications du Monde selon Monsanto

 

Le thème du prochain opus ?

Forcément une des obsessions de l’écologie d’idéologie. Et qui se prête au lucratif commerce de la peur. Les paris sont ouverts…

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 21:01

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 186.    17 mars 11
**********************************************************************
LettreInfoPGM : l'ACTUALITE des PGM et d'autres sujets de débats. Pour s'abonner gratuitement à cette NewsLetter: http://tamise.ujf-grenoble.fr/wws/info/lettreinfopgm

 

------------------------------

OGM et BIODIVERSITE

-----------------------------

Un article (financé par Crop Life) riche de 154 références bibliographiques indique que les cultures de PGM actuellement utilisées ont amélioré les impacts de l'agriculture sur la biodiversité, grâce à l'adoption accrue des pratiques de conservation des sols, la réduction des insecticides, l'utilisation d'herbicides plus bénins et l'augmentation des rendements permettant de limiter la mise en culture de nouvelles terres.

 

La publication:

Impacts of GM crops on biodiversity, Janet E. Carpenter, GM Crops 2:1, 1-17; January/February/March 2011 http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/39/38/37/Carpenter-2011.pdf

 

Pour rappel, une présentation en français des éléments positifs et négatifs sur ce thème :

http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-biodiversite-63670380.html

 

----------------------------------------------------------------------------------

SITE PRESENTANT les AUTORISATIONS MONDIALES de MISE sur le MARCHE DE PGM

---------------------------------------------------------------------------------

ce site internet peut être interrogé selon divers  critères (compagnie, culture, marché etc.): http://www.biotradestatus.com

 

---------------------------------------------------------------

UN SIÈCLE de RECHERCHE et d'UTILISATION du BACILLE DE THURINGE

---------------------------------------------------------------

Cet article de revue présente les protéines insecticides de la bactérie Bacillus thuringiensis (utilisé en épandage en agriculture biologique, en jardinage, etc) et leur production par les plantes transgéniques de type Bt, ainsi que les mesures à prendre pour lutter contre le développement d'insectes résistants.

 

La publication:

Bacillus thuringiensis: a century of research, development and commercial applications. Sanahuja G. et al. Plant Biotechnology Journal, 9(3), pages 283–300, April 2011pril 2011

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1467-7652.2011.00595.x/full

 

----------------

ETATS-UNIS

----------------

Le communiqué de presse de l'APHIS du Ministère de l'Agriculture au sujet de la "dérégulation" (dérèglementation) du MAÏS ALPHA-AMYLASE qui convertit l'amidon en sucres, facilitant ainsi la production ultérieure d'éthanol. A noter qu'au sujet d'une possible pollinisation croisée avec des maïs alimentaires, l'APHIS ne réglemente pas mais encourage les parties concernées au dialogue pour gérer le risque: http://www.aphis.usda.gov/newsroom/2011/02/pdf/dere_gen_engineered_corn.pdf

 

Nouvel épisode judiciaire concernant la BETTERAVE GM : une Cour d'appel contredit la décision du Juge Jeffrey White qui avait ordonné la destruction de plantations de betteraves en novembre 2010:

http://greenbio.checkbiotech.org/news/9th_circuit_stops_destruction_gm_sugar_beets

http://greenbio.checkbiotech.org/news/court_overturns_order_destroy_gm_sugar_beets

 

-----------

MEXIQUE

-----------

le Ministère de l'Agriculture annonce l'autorisation de culture sur une superficie limitée de maïs GM dans l'Etat de Tamaulipas.

http://greenbio.checkbiotech.org/news/mexico_approves_gm_maize_pilot_project

 

--------

INDE

--------

Après l'autorisation par l'agence d'évaluation Genetic Engineering Approval Committee (GEAC) d'essais au champ de maïs Bt, le Ministre de l'Environnement Jairam Ramesh (connu pour avoir bloqué la commercialisation de l'aubergine Bt) ordonne que toute autorisation doit avoir l'aval du gouvernement de l'Etat concerné.

http://greenbio.checkbiotech.org/news/jairam_ramesh_orders_cancelling_bt_maize_field_trials_bihar

 

Des COTONNIERS RESISTANT à plusieurs INSECTES et TOLERANT au GLYPHOSATE devrait être cultivé en 2011

http://www.thehindubusinessline.com/industry-and-economy/article1514862.ece

 

---------

CHINE

---------

Le maïs à phytase (qui permet aux porcs de digérer davantage de phosphore, augmentant ainsi la croissance et réduisant de 30 pour cent la pollution causée par les déchets animaux) ne sera pas cultivé en attendant une réglementation spécifique

http://af.reuters.com/article/cameroonNews/idAFTOE72604L20110307?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUGANDA : des BANANES GM RÉSISTANTES au FLÉTRISSEMENT BACTÉRIEN

ont été MISES AU POINT 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.guardian.co.uk/world/2011/mar/09/gm-banana-crop-disease-uganda

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1364-3703.2010.00639.x/abstract

http://www.crsprogramquality.org/publications/2011/3/1/c3p-crop-crisis-control-project-food-security-in-eastern-afr.html

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CRITIQUES de l'ARGUMENTAIRE VISANT à JUSTIFIER le SACCAGE de l'ESSAI VIGNE de COLMAR

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1497

 

------------------------------------------------------------

DEUX PESTICIDES (dont un autorisé en agriculture biologique)

sont SUSCEPTIBLES d'AUGMENTER le RISQUE de MALADIE de PARKINSON

------------------------------------------------------------

http://www.lefigaro.fr/sante/2011/02/28/01004-20110228ARTFIG00712-deux-pesticides-augmentent-le-risque-de-parkinson.php

http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article719

 

La publication:

Rotenone, Paraquat and Parkinson's Disease. Tanner et coll. Environ. Health Perspect. Online 26 January 2011

http://ehp03.niehs.nih.gov/article/fetchArticle.action?articleURI=info%3Adoi%2F10.1289%2Fehp.1002839

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

POSSIBILITE de PRODUCTION de GRAINES CLONALES chez des PLANTES SEXUEES

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.inra.fr/presse/plantes_peuvent_elles_se_passer_de_sexe

http://www-ijpb.versailles.inra.fr/fr/institut/actualite.htm

http://www.scidev.net/en/news/cloned-seeds-show-promise-for-crop-breeding.html

http://www.sciencemag.org/content/331/6019/876.abstract

 

------------

OPINIONS 

-------------

L'innovation agricole en panne, par Gérard Kafadaroff

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/industrie/221133674/innovation-agricole-panne

 

Autocaricature subliminale du journalisme à la française, par Laurent Berthod

http://laurent.berthod.over-blog.fr/article-autocaricature-subliminale-du-journalisme-a-la-francaise-68755667.html

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 21:01

On pensait le Sénateur Jean-François Le Grand définitivement décrédibilisé en matière d’OGM après son intrumentalisation, en janvier 2008, du Comité de Préfiguration de la Haute Autorité sur les biotechnologies (CPHA) qu'il présidait. Rappelons que JF Le Grand avait annoncé urbi et orbi, sur ordre du Ministère de l’Ecologie, que le CPHA avait conclu à des « doutes sérieux » sur les OGM.

Manœuvre dénoncée par 12 des 15 scientifiques du CPHA.

Arguments scientifiques réfutés lors d’un colloque

et par une analyse point par point par JB Bergé et A Ricroch (voir méta-analyses).

Rappelons aussi qu’il s’agissait pour le gouvernement français de fabriquer des justifications "scientifiques" à son interdiction de la culture des OGM accordée au lobby écologiste avant le début du Grenelle de l’Environnement.

                                           

doutes serieuxOn pensait la carrière "scientifique" de JF Le Grand compromise. Il n’en est rien. Il a repris du service comme coordinateur d’un rapport intitulé Organismes génétiquement modifiés : une solution d’avenir ? de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe.


Fini les arguments biaisés ? Apparemment pas, si l’on en juge par une première critique émanant du Comité Scientifique de l’AFBV...


Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 22:08

LETTRE d'INFORMATIONS sur les PLANTES GENETIQUEMENT MODIFIEES
N° 185.    28 février 11
**********************************************************************
LettreInfoPGM : l'ACTUALITE des PGM et d'autres sujets de débats. Pour s'abonner gratuitement à cette NewsLetter:
http://tamise.ujf-grenoble.fr/wws/info/lettreinfopgm

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ISAAA PUBLIE ses STATISTIQUES ANNUELLES sur les CULTURES de PGM dans le MONDE

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/ogm-monde-hausse-de-10-des-surfaces-en-2010-isaaa-39294.html

Les pays en développement ont cultivé 48% des superficies mondiales de PGM en 2010. Sur les 15,4 millions d'utilisateurs, 14,4 million étaient des petits agriculteurs, dont 80000 au Burkina Faso où le taux d'adoption des cotonniers Bt est de 65%. Après les Etats-Unis, le Brésil est le second pays et a connu la plus grande progression en superficie (4 millions d'hectares). L'Australie a connu la plus grande augmentation en % (184%).

La présentation des résultats :

http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/42/pptslides/Brief42Slides.pdf

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La SECURITE SANITAIRE des PGM CONFIRMEE par des PROFILAGES à GRANDE ECHELLE

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cet article a passé en revue 44 publications décrivant des comparaisons transcriptomique, protéomique ou métabolomique de PGM avec des lignées non-GM de référence. En savoir plus sur ces techniques et les résultats:

http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-omic-68004123.html

 

La publication:

Evaluation of genetically engineered crops using transcriptomic, proteomic and metabolomic profiling techniques,

Agnès Ricroch, Jean B. Bergé & Marcel Kuntz. Plant Physiology (on line 24 Feb 11)

 

Lire aussi:

http://www.ask-force.org/web/AF-9-Differences-GM-non-GM-crops/AF-9-Genomic-Misconception-20110207-opensource.pdf

 

-----------------------------------------------------------------------------------------

MODIFICATIONS de la REGLEMENTATION sur les OGM dans l'UE

-----------------------------------------------------------------------------------------

Proposition sur la possibilité pour les États membres de restreindre ou d'interdire la culture de PGM sur leur territoire: plus d'incertitudes que de certitudes selon le comité économique et social européen. L'avis du CESE.

 

Vers la fin de la « tolérance zéro » pour l'importation de PGM non autorisées dans l'UE (en raison d'une procédure plus lente que dans d'autres pays). Un niveau de présence fortuite de 0,1% pourrait être autorisé dans les importations pour l’alimentation animale pour ces PGM déjà autorisées et cultivées dans d'autres parties du monde.

http://www.euractiv.fr/fin-tolerance-zero-importation-ogm-autorises-article

 

--------------------------------------------------------------

Les ANTI-OGM MONTENT au FRONT en CHINE

----------------------------------------------------------------

http://www.sciencemag.org/content/331/6020/1000.summary

 

----------------------------------------------------------------------------

REACTIONS à la CAMPAGNE de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (suite)

----------------------------------------------------------------------------

Le Front National et Europe Ecologie soutiennent FNE :

http://alerte-environnement.fr/?p=3881

 

Une campagne de communication populiste et de mauvais goût pour la SAF-Agriculteurs de France :

http://www.agriculteursdefrance.com/fr/Edito.asp?ThemePage=4&Rubrique=1&Num=222

 

Le budget de la FNE :

http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article722

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EXPERIENCE de PRODUCTION d'un PLASTIQUE BIODEGRADABLE dans un TABAC GM

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La publication:

Bohmert-Tatarev et coll. (2011). High levels of bioplastic are produced in fertile transplastomic tobacco plants engineered with a synthetic operon for production of polyhydroxybutyrate. Plant Physiol (preview 16 février 2011)

http://www.plantphysiol.org/cgi/reprint/pp.110.169581v1.pdf

 

------------------------------------------------------------------------------

POSSIBILITE d'UTILISER un CHAMPIGNON GM contre la MALARIA

------------------------------------------------------------------------------

La stratégie consiste à inhiber le développement de l'agent du paludisme, Plasmodium, dans son vecteur, le moustique, grâce à un champignon microscopique, Metarhizium anisopliae, qui infecte naturellement les moustiques et qui a été génétiquement modifié pour produire des substances inhibitrices pour le parasite. 

La publication:

Development of Transgenic Fungi That Kill Human Malaria Parasites in Mosquitoes

W. Fang et coll. Science 25 February 2011: Vol. 331 no. 6020 pp. 1074-1077

http://dx.doi.org/10.1126/science.1199115

 

-------------------------------------------------------------------

CHIMIE du VEGETAL : le POUVOIR des PLANTES

-------------------------------------------------------------------

Documents de la rencontre INRA au Salon de l'Agriculture 2011 :

http://www.inra.fr/audiovisuel/web_tv/rencontres/sia_2011/chimie_du_vegetal

 

--------------------------------------------------------------------------

ARTICLE de SYNTHESE sur l'HERBICIDE GLYPHOSATE

--------------------------------------------------------------------------

Cet article en français (d'octobre 2007) fait le point sur cet herbicide.

http://www.agroscope.admin.ch/data/publikationen/ch_pv_07_pub_RSVAH_39_5_333-339_f.pdf

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ENCEPHALOPATHIE SPONGIFORME BOVINE : Où en sommes-nous ?

--------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1494

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 20:09

New / nouvelle publication (drapeau francais lire la version française ci-dessous):

Evaluation of genetically engineered crops using transcriptomic, proteomic and metabolomic profiling techniques

Agnès E. Ricroch, Jean B. Bergé & Marcel Kuntz

Plant Physiology 2011 vol. 155(4) 1752-1761. To read the abstract and download the manuscript.

  

uk-flagNew analytical techniques termed transcriptomic, proteomic and metabolomic aim to monitor, respectively, all expressed genes (transcripts), all proteins and all small chemical compounds (metabolites) present in an organism or in part of an organism. These “omic” approaches have been recently applied to the analysis of genetically engineered (GE) (transgenic) crop plants with regard to their food safety and nutritional equivalence. In a recent scientific article, we surveyed 44 publications describing “omic” comparisons between GE and non-GE reference crop lines.

 

All three “omic” approaches converge in their conclusions.

-Transgenesis has less impact on gene expression or on protein and metabolite levels than has the variability generated by conventional breeding (which is usually considered as safe) in existing crop varieties. 

-Natural changing environmental conditions (from field to field for example) usually have a larger impact than transgenesis.

-None of the published “omic” assessments has raised new safety concerns about marketed GE cultivars.

 

Implications

-These large-scale methodologies provide complementary and independent confirmation that current GE food and feed are safe.

-The scientific knowledge generated indicates that the current regulatory burden on GE crops should be reduced.

-Their mandatory use of “omics” techniques in reglementary safety assessments cannot be recommended since they are tools for basic research but not yet for routine analysis. 

 

drapeau francaisLes nouvelles techniques d’analyses appelées transcriptomique, protéomique et métabolomique visent à visualiser, respectivement, l’expression de tous les gènes (transcrits), toutes les protéines et tous les petits composés chimiques (métabolites) présents dans un organisme ou une partie de l’organisme. Ces techniques « omiques » ont été récemment utilisées pour l’analyse des plantes génétiquement modifiées (PGM) (transgéniques) quant à leur sécurité sanitaire et leur équivalence nutritionnelle. Dans un article scientifique récent, nous avons passé en revue 44 publications décrivant des comparaisons « omiques » de PGM avec des lignées non-GM de référence.


Toutes les trois approches « omiques » concluent de manière convergente :

-la transgénèse a moins d’impact sur l’expression des gènes ou sur les niveaux de protéines ou de métabolites que la variabilité générée par l’amélioration conventionnelle des plantes (qui est généralement considérée comme sûre) dans les variétés déjà existantes.

-les changements naturels de l’environnement (d’un champ à l’autre par exemple) ont généralement un impact plus prononcé que la transgénèse.

-aucune des publications sur les évaluations de type « omique » ne conclut à des inquiétudes quant à la sécurité sanitaire des PGM mises sur le marché.

 

Implications

-Ces méthodologies à grande échelle confirment, en appoint et indépendamment, la sécurité sanitaire des aliments dérivés de PGM.

-La connaissance scientifique générée indique que le poids réglementaire pesant sur les PGM devrait être réduit.

-Leur intégration systématique dans les processus d’évaluation réglementaire avant mise sur le marché ne peut être recommandée en l’état, car ce sont aujourd’hui des outils de recherche fondamentale et non d’analyse de routine.

                                        Pour télécharger la publication scientifique

Partager cet article
Repost0