Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus. Ses analyses n'engagent pas ses employeurs.

Dernier ouvrage:

L'affaire Séralini: l'impasse d'une science militante

Autre ouvragecouv grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 13:53

En décembre 2009, une publication alarmiste signée d'un groupe anti-OGM (de Vendômois et collaborateurs) a été diffusée : elle concerne  la toxicité supposée de 3 maïs (MON810, MON863 et NK603).
 

L'Agence européenne EFSA a réfuté cette publication.
La
 Food Standards Australia New Zealand
 rejeté ces allégations : les auteurs  "ont dénaturé la signification toxicologique de leurs résultats en accentuant de manière indue le traitement statistique des données" et "n'offrent aucune explication scientifique plausible à leur hypothèse".

En France, le Comité Scientifique du Haut Conseil des Biotechnologies a jugé que cette étude "n'apporte aucun élément scientifique recevable".         Lire aussi : le ton monte contre Corinne Lepage.


L'analyse critique du Dr. 
Sylvain Charlebois (Université de Regina/Université de la Saskatchewan, Canada). 
Les critiques de Jean-Baptiste Bergé
(INRA) : "un manquement à l'éthique scientifique".                                                                                         
 Science 'citoyenne' ou  'science' parallèle ?                                     Sur Monsanto : lire aussi

Partager cet article

Repost0

commentaires