Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : OGM : environnement, santé et politique
  • OGM : environnement, santé et politique
  • : Actualité et faits scientifiques sur les OGM
  • Contact

Introduction

Le propriétaire de ce site ne dit pas si les OGM c’est bien ou mal, s’il faut en manger ou pas. Il n'est payé ni par Monsanto, ni par Carrefour, ni par Greenpeace... (lire la suite).    ENGLISH VERSION uk-flag                                                    

ret-accueil-s

Rechercher

L'auteur

couvMarcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes, ses seules sources de revenus.

Dernier ouvrage grand public :

OGM, la question politique

 

 

Ouvrage précédent: Les OGM, l'environnement et la santé  

 

Ma page Facebook

Personnalisez votre blog

Aide à la création et à la personnalisation
de votre blog ou site internet :

logo_presencenumerique.gif

12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 21:56

anti-OGM1.jpeganti-OGM2anti-OGM3anti-OGM4.jpeg  
Indispensables contre-pouvoirs ou pouvoir dominant ? Veille citoyenne ou activisme politique ? Visionnaires ou sectaires ? Infos indépendantes ou intox ?

 

Du vert foncé qui rend pâle

Extrait reproduit de la Lettre des agriculteurs de France n°388 (vendredi 26 février 2010)

L’écologie est devenue politiquement correcte et n’est plus l’attribut de la gauche ou de l’extrême gauche. Et c’est tant mieux pour l’environnement. Du coup, les écologistes ressentent le besoin de pousser le bouchon toujours plus loin, quitte à friser l’intégrisme en devenant des « prêcheurs de l’apocalypse ». Le concept si riche de promesses du développement durable semble de plus en plus remis en cause par le lobby de la « deep ecology » puisqu’on parle de moins en moins de la dimension économique et humaine du développement.
Mais en noircissant toujours plus le paysage, en demandant toujours plus d’interdictions, en utilisant sans modération le principe de précaution, le lobby vert foncé ne risque-t-il pas d’entraîner des réactions inverses de la part de la population qui s’inquiète de la crise économique, mais aussi de la part des chefs d’entreprises, des artisans et, de manière générale, de tous les acteurs économiques qui se battent pour survivre à court terme sur leurs marchés ?
On ressent en effet çà et là des signaux plus ou moins faibles qui démontrent un certain « ras le bol » de l’opinion publique pour le « tout vert » et le catastrophisme écologique. Le dernier film noir de Hulot a été un four. Copenhague a été un échec. Le GIEC est de plus en plus critiqué. Claude Allègre parle d’imposture climatique...
Gil Kressmann, administrateur de la SAF-agriculteurs de France

 

Le Rouge et le Vert

Dans une vidéo, l'opinion de Serge Schweitzer, Professeur d'économie à l'Université d'Aix-Marseille III.

 

Sur la pensée unique de l'écologisme, et sa "science" parallèle

Les gouvernements anti-OGM.         France : quand la bise fut venue...NKM bise Bové
                                                   entre N Kosciusko-Morizet et J Bovéles OGM se trouvèrent fort dépourvus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marcel Kuntz - dans Vérité ou Intox
commenter cet article

commentaires